• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • PRÉSIDENTIELLES EN RDC : MARTIN FAYULU SERAIT LE VRAI VAINQUEUR

PRÉSIDENTIELLES EN RDC : MARTIN FAYULU SERAIT LE VRAI VAINQUEUR

Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle du 30 décembre dernier selon des documents de la commission électorale (Ceni) et de la Conférence épiscopale (Cenco) censés rester confidentiels, mais qui ont fuité le mardi vers un consortium de médias étrangers. Le candidat de la coalition Lamuka aurait obtenu près de 60 % des voix selon ces données.

« RDCLeaks »

Alors que la Cour constitutionnelle avait commencé à examiner le recours déposé par Martin Fayulu, afin de contester les résultats de la présidentielle du 30 décembre 2018 qui le donnaient deuxième, derrière Félix Tshisekedi, des milliers de documents ont fuité le 15 janvier vers plusieurs médias étrangers, qui prouveraient que le candidat de la coalition Lamuka est le véritable vainqueur de la présidentielle.

Il s’agit en fait de deux documents censés rester confidentiels ont été obtenus et vérifiés par les journalistes de TV5MONDE, RFI et le Financial Times en collaboration avec le Groupe d’études sur le Congo, l’institut de recherche de l’Université de New York.

Histoire d’une victoire volée ?

Ces données, qui ont fuité vers le Financial Times, TV5 Monde et Radio France internationale (RFI), sont de deux origines différentes. Une partie, attribuée à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), par l’intermédiaire d’un lanceur d’alerte, montrerait que Martin Fayulu a obtenu 59,4 % des voix et concernerait 86 % des suffrages exprimés.

L’autre partie émane de l’Église catholique et le donne gagnant à 62,8 % des voix, ceci sur 43 % des suffrages.
Les médias concernés insistent sur la corrélation étroite entre ces résultats, mais ne cachent pas que les données présentées comme provenant de la Ceni sont aussi passées par les mains de proches de Martin Fayulu.

Le recomptage des voix exigé

Cette fuite de documents intervient alors que la Cour constitutionnelle a commencé mardi à examiner le recours déposé par les avocats de Martin Fayulu en faveur d’une invalidation des résultats de l’élection présidentielle du 30 décembre proclamant vainqueur un autre opposant, Félix Tshisekedi.

Me Toussaint Ekombe a appelé la Cour à « annuler les résultats provisoires de l’élection présidentielle proclamés par la CENI », la Commission électorale nationale indépendante. Ce dernier a affirmé que Martin Fayulu était le véritable vainqueur de l’élection présidentielle, et avait réuni 8 648 635 voix, selon les résultats compilés par son camp. Il a demandé à la Cour d’ordonner un « recomptage des voix ».

La récente révélation des journalistes de TV5 MONDE, RFI et le Financial Times vient remettre en question les résultats officiels proclamés par la Ceni. Résultats selon lesquels Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de la présidentielle avec 38,57 % des suffrages exprimés suivi de Martin Fayulu, deuxième, avec 34,83 %, et du candidat de la coalition au pouvoir, Ramazani Shadary (23,84 %).

Avec le contentieux électoral en cours en RDC, l’après Kabila s’annonce conflictuel entre les alliés d’hier.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook