• Accueil
  • >
  • ECONOMIE
  • >
  • MIKE ADENUGA, BIENTÔT L’HOMME LE PLUS RICHE D’AFRIQUE

MIKE ADENUGA, BIENTÔT L’HOMME LE PLUS RICHE D’AFRIQUE

Le monde des affaires « bouge » et est en pleine croissance. Cela s’est fait sentir chez Mike Adenuga dont la fortune a presque doublé en 2018, selon des données du magazine Forbes. Il tient la barre très haute et tant à se rapprocher davantage de son compatriote, l’homme le plus riche d’Afrique selon plusieurs classements de milliardaires dans le monde, Aliko Dangote.

Ce dernier dont la fortune est fortement influencée par son groupe de production de matériaux de construction, Dangote Cement, a été victime d’une dévaluation du naira face au Dollar et d’une baisse 25,2 % de la valorisation de cette entreprise tout au long de 2018.

Mike Adenuga pour sa part, possède des actifs dans le secteur du pétrole et, surtout, il est le patron d’une des plus importantes sociétés de mobile au Nigeria, avec près de 43 millions d’abonnés.

Sa fortune, il l’a bâtie dans la vente de pièces d’automobiles, et par la suite dans les constructions de bâtiments à l’époque du régime des militaires. Selon Forbes, il a fait de nouvelles révélations sur sa fortune, qui la font passer de 5,3 milliards $ début janvier 2018, à 9,2 milliards $ au 31 décembre.

Mike Adenuga, de chauffeur de taxi à New-York, aujourd’hui 2ème fortune d’Afrique

De son vrai nom Micheal Adeniyi Agbolade Ishola Adenuga, il est né en 1953 à Ibadan, au Nigéria. Étudiant à New-York, aux USA, il conduisait un taxi pour payer ses études, alors même que ses parents appartenaient à la classe moyenne supérieure, au Nigeria. Son papa, Oleye Adenuga, était un maître d’école.

Mais le sens des affaires, c’est de sa maman que le jeune Mike l’a reçu, une descendante de la famille régnante du royaume précolonial d’Ijebu. La réputation commerciale de ce peuple est bien connue. Ils sont cités dans l’histoire pour s’être opposés à la logique commerciale des colons britanniques.

En 1974, de retour de New-York où il a obtenu son master en gestion des affaires, Mike Adenunga, âgé de 27 ans, commence par reprendre l’affaire de maman, qui faisait dans la distribution de boisson gazeuse, mais qui vendait aussi des tissus de dentelle, un produit qui passe très bien chez les Yorubas, tribu dont il est originaire. Son bilan à la tête de l’entreprise n’est pas extraordinaire. Finalement, celui qui aime s’appeler Ibadan Boy, tracera son propre chemin en se lançant dans le business des accessoires automobiles. « J’ai vu qu’il y avait tellement de voitures et que personne ne prenait au sérieux l’acquisition des pièces détachées. Alors je me suis dit, il faut bien que quelqu’un règle ce problème », se rappelle-t-il dans une interview avec Ecofin Hebdo.

Dans ce segment, il s’enrichit surtout en vendant des autoradios amovibles, apportant une solution aux problèmes de vol que subissaient les propriétaires de véhicules.

Petit à petit, il fait son chemin dans le milieu des affaires. En 1990, il obtient une autorisation de forage et en 1991, il découvre un important gisement de pétrole qui fait de sa société la première entreprise pétrolière privée nigériane à découvrir une quantité commercialisable d’hydrocarbures. Il s’est aussi investi dans le secteur des télécommunications, sa société Globalcom Ltd a construit, pour 800 millions de dollars, un câble à fibre optique de haute capacité, appelé Glo-1, qui relie le Royaume-Uni au Nigeria.

Selon le classement des milliardaires paru dans Agence Ecofin, le Tanzanien Mohammed Dewji, 43 ans est le plus jeune milliardaire du club de 20.

Isabel dos Santos, fille de l’ex-président angolais Eduardo dos Santos, est la première femme la plus riche d’Afrique en plus d’être globalement la deuxième dans la catégorie des jeunes.

L’Égyptien Nassef Sawiris a laissé sa troisième place à Nicky Oppenheimer, petit-fils du fondateur de la société diamantifère De Beers, racheté en 2012 par Anglo American pour 5,2 milliards $.

Au total, les 20 hommes les plus riches d’Afrique pesaient à la fin 2018 l’équivalent de 68,7 milliards $.

 

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook