• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • BOOBA VS KAARIS : LE CHOC POURRAIT NE PAS AVOIR LIEU !

BOOBA VS KAARIS : LE CHOC POURRAIT NE PAS AVOIR LIEU !

Le combat devant opposé Booba à Kaaris et prévu pour le 5 avril prochain au Palais 12, la grande salle de spectacle de Bruxelles risque de ne pas se tenir au grand dam de leurs fans respectifs. Et pour cause, l’annulation du duel par le second sous le motif que le cachet proposé par son rival serait trop faible.

L’offre de Booba

Dans une vidéo postée ce vendredi sur son compte Instagram, Kaaris a décliné l’offre de 300 000 euros que lui a proposé son ancien meilleurs et désormais pire ennemi Booba pour un combat au corps-à-corps entre les deux hommes prévu le 5 avril dans le célèbre Palais 12 de Bruxelles. La raison évoquée : le cachet serait trop petit en raison des enjeux et des éventuelles retombées financières que leur combat attendu par beaucoup pourraient produire.

Le rappeur Booba avait annoncé jeudi soir sur les réseaux sociaux qu’il affronterait son rival Kaaris sur un ring de boxe le 5 avril à Bruxelles. « #octogone le 5 avril à Bruxelles au Palais 12 (18 000 personnes) catégorie lourd-léger », a-t-il écrit sur son compte Instagram.

Cette fois, Booba accompagne son annonce d’une vidéo où on le voit au volant d’un véhicule s’adresser ainsi à Kaaris : « Armand (NDLR. son vrai nom : Okou Armand Gnakouri), tu vas recevoir demain le contrat par huissier, signé par moi-même, à Universal, comme t’as demandé. […] T’es une grosse merde ! Ta seule issue, c’est la bagarre. 300 000 euros garantis. Garantis ! C’est le minimum. Donc à toi de jouer, frère ».

Le refus de Kaaris

Dans sa dernière vidéo suivie de la légende, « Gosse de riche vends ton poney et RAJOUTE UN ZÉRO arrête de me prendre pour un tèbè (idoit, NDLR) ça vaut des millions cette histoire », Kaaris fait voir la grosse montre noire qu’il porte au poignet. « Avec ton contrat à la c***, je ne peux même pas m’en payer dix » affirme-t-il à l’endroit de Booba avant de lui lancer : « Annonceurs, pubs, Tv, tout ça, ça vaut des millions. On a eu des échos. Deux bigostars sur le ring, tout le monde attend ça. C’est des sous ! Et toi, tu penses que je vais me planter… et derrière, tu vas prendre des millions, tu vas tout ramasser. T’es un menteur et un tricheur ! ».

Dans la lettre remise par huissier de justice le 11 janvier et publiée par l’acteur et compositeur, le contrat en question est ainsi formulé : « En contrepartie de la participation de KAARIS au combat, une avance forfaitaire de trois cent mille (300 000) euros sur les bénéfices tirés de la billetterie et du merchandising sera payée par BOOBA ».

Du podium au ring

C’est contre ce contrat que s’insurge Kaaris et sous les conditions duquel il refuse de se battre. Il a donc proposé à son rival de faire le combat loin du regard des médias, dans un endroit où il n’y aurait qu’eux deux et où il promet de donner une vraie raclée Booba.

Booba et Kaaris avaient défrayé la chronique l’été dernier au sein de l’aéroport d’Orly à Paris. Les deux superstars du rap français en compagnie de leur collaborateur, s’étaient violemment affrontées et les images de leur rixe avaient fait le tour des réseaux sociaux. Une attitude qui leur a valu à tous deux un court séjour derrière les barreaux. Cela n’a entamé en rien la haine qu’ils se vouent l’un l’autre. Et beaucoup parmi leurs fans ne comprennent toujours que du podium l’on soit si vite monté au ring ?

Stéphane Baï

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook