MATUIDI A FAILLI « COGNER » RONALDO

  • Par NegroNews
  • 2 Mois
  • SPORT

Le 11 avril 2018 s’est tenu à Bernabéu l’un des matches les plus attendus de la ligue des champions. C’était les quarts entre le Real et la Juve.

Qualifié par miracle face à la Juventus, le Real Madrid s’en est sorti grâce à un penalty sifflé dans le temps additionnel. Une décision polémique qui a soulevé un débat récurrent.

Avec son rival légendaire (le Barça) déjà éliminé, le Real Madrid qui était pourtant dans une bonne position en battant à l’aller la Juventus de Turin par un score de 3-0, s’est vu dans un sale drap au match retour face aux italiens.
A la grande surprise de tous, les poulains de Massimiliano Allegri ont remonté la pente jusqu’à égaliser les 3 buts impossibles du match aller contre zéro cette fois ci pour les madrilais. Mais comme le diable n’est jamais loin, Ronaldo et ses amis ont bénéficié à la 93e minute, d’un penalty, après une faute de Benatia sur Vazquez, dans la surface de réparation.

Cet imprévu a pompé les nerfs de Buffon qui s’en est pris à l’arbitre, qui a son tour lui octroi un beau carton rouge. Cette absence de l’incroyable gardien de buts, a sans doute été profitable pour CR7 qui a transformé le penalty en but de la victoire pour le Real. Zidane et ses guerriers ont pu enfin pousser un grand ouf de soulagement et la fête pouvait commencer.
Mais non seulement ce penalty n’était pas de l’avis de tous et surtout inacceptable pour les turinois, certains de ces derniers ne s’en revenaient pas, tellement qu’ils s’en sont pris à la manière dont leurs adversaires célébraient sur le terrain leur victoire.

Le cas le plus remarqué fut celui du français d’origine congolaise et angolaise, Blaise Matuidi. Le milieu relayeur de 31 ans a tellement trouvé la décision de l’arbitre injuste et de surcroît la victoire de l’équipe adverse lâche qu’il n’a pas hésité à faire comprendre à Ronaldo qu’il célébrait cette victoire de façon arrogante et éhontée. L’ex-charo parisien est allé donc lui dire ses quatre vérités. C’est alors une meute de joueurs des deux équipes qui s’est attroupée pour calmer la situation.

Mais depuis, 6 jours sont passés et les esprits ont certainement pris le temps de se calmer et sont sans doute passés à autre chose.

Séwa F. SOUROU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook