MANIFESTATION DES IVOIRIENS À TUNIS

Falikou Koulibaly, président de l’Association des Ivoiriens en Tunisie, a été tué le 23 décembre, lors d’une agression à l’arme blanche. Falikou Coulibaly âgé de 33 ans a été attaqué et poignardé dans la zone de la Soukra par deux hommes qui ont tenté de lui voler son téléphone dimanche soir alors qu’il rentrait chez lui, en compagnie d’un ami.
Au lendemain du meurtre, des centaines de ressortissants de Côte d’Ivoire ont manifesté le lundi 24 décembre à Tunis pour protester contre le meurtre.
Un millier de personnes s’est rassemblé devant l’ambassade de Côte d’Ivoire dans la capitale Tunis, criant des slogans comme « Pour que cela ne se reproduise pas en Tunisie » et brandissant des banderoles sur lesquelles était écrit : « Paix, justice et liberté ».

C’est un crime raciste a déclaré Naounou Herman, secrétaire général de l’Association des Ivoiriens en Tunisie. « Nous organisons cette manifestation pour montrer au monde que nous sommes fatigués de la violence contre nous tout le temps », a-t-il ajouté.
« La police judiciaire du district de l’Ariana a procédé à l’arrestation du tueur et de cinq personnes en lien avec ce meurtre. » A annoncé le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le colonel Sofian Zâag dans une déclaration accordée à Shems FM. L’auteur aurait avoué son crime, selon le colonel, et l’arme du crime, toujours tachée de sang, a été saisie à son domicile.
Marie Yvonne Akre

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook