• Accueil
  • >
  • MODE
  • >
  • LAETITIA KY UTILISE LES TRESSES POUR DÉNONCER LES ABUS SUBIS PAR LES FEMMES

LAETITIA KY UTILISE LES TRESSES POUR DÉNONCER LES ABUS SUBIS PAR LES FEMMES

  • Par Manu
  • 9 Jours
  • MODE

L’univers créatif et audacieux de Laetitia Ky ne passe pas inaperçu sur les réseaux sociaux. Cette jeune ivoirienne fan de mode et d’art ne manque pas de talent. A la fois féministe, Afropunk et dotée d’une imagination sans fin, elle dévoile ses créations toujours plus surprenantes les unes que les autres.

La jeune artiste ivoirienne Laetitia Ky a connu un succès
fulgurant après avoir tressé ses cheveux en forme de mains réalisant des gestes particuliers. Elle s’est récemment associée à Aphrodija de chez Mavin Record, mieux connue sous le nom de Di’Ja, pour réaliser un projet de tresses qui associe couleurs et tissus wax.

La styliste ivoirienne utilise ses créations sur sa page Instagram afin de mener à bien sa campagne contre les abus subis par les femmes dans le monde entier.
Un homme soulevant la jupe d’une femme, une bicyclette, des oreilles d’un lapin…Des statues sur la tête, sculptées avec les cheveux. Par leur originalité et leur côté ludique, les tresses de Laetitia Ky fascinent grand monde sur sa page Instagram.

Mais, la styliste ivoirienne qui jouit déjà d’une forte notoriété pour avoir « révolutionné la tresse africaine » veut davantage attirer les regards du monde entier. Car, elle veut cette fois-ci se faire entendre sur un phénomène social qui la préoccupe tant: les abus subis par la femme.

Un sujet resté tout un tabou dans bien de sociétés humaines à travers le monde. Violences physiques ou morales, harcèlement sexuel…Malgré l’extrême douleur qu’elle ressent au plus profond de son âme, la femme est toujours restée silencieuse face aux multiples abus qu’elle subit. « Des milliers de femmes sont violées chaque jour dans le monde, mais très peu sont capables d’en parler. Et souvent on culpabilise encore la femme qui est pourtant victime avec des mots du genre ‘pourquoi tu as porté une mini-jupe’, ‘pourquoi tu es rentrée en retard ?’, etc. », déplore-t-elle.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook