• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • JUSSIE SMOLLETT INCULPÉ POUR AVOIR INVENTÉ SA FAUSSE AGRESSION

JUSSIE SMOLLETT INCULPÉ POUR AVOIR INVENTÉ SA FAUSSE AGRESSION

L’acteur afro-américain Jussie Smollett a été inculpé, vendredi 8 mars, par la justice de Chicago après avoir été accusé de simuler en janvier une attaque raciste et homophobe, selon les médias américains.

La mise en scène de Smollett

C’est l’histoire qui a ému un grand nombre de personnes en janvier : Jussie Smollet a été victime d’une violente agression homophobe commise par deux individus masqués à Chicago. Ces derniers auraient proféré des insultes racistes et homophobes avant de le frapper. Sauf que quelques semaines plus tard, sa version des faits a été remise en question.

La presse américaine a dévoilé que l’acteur (ouvertement homosexuel) de Empire aurait en réalité payé ses agresseurs 3 500 dollars pour mettre en scène cette attaque raciste, car il était « insatisfait de son salaire » dans la série. Si Jussie Smollett clame toujours son innocence, les preuves se retournent contre lui à l’heure actuelle.

Le détail des seize nouveaux chefs d’inculpation n’a pas été donné par les médias ou les autorités judiciaires de Chicago. Jussie Smollett était l’une des vedettes de la série Empire, dont il a été débarqué pour les deux derniers épisodes de la saison en cours après la révélation de l’affaire.

Un mensonge pour booster sa carrière

La police a retrouvé les deux agresseurs présumés, deux frères originaires du Nigeria, Ola et Abel Osundairo, qu’il aurait en réalité payé 3 500 dollars pour simuler cette attaque.

Jussie Smollett « a exploité la douleur et la colère du racisme pour promouvoir sa carrière », a lancé jeudi le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, lui-même noir, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a eu des mots très durs envers l’acteur.

Sa caution avait été fixée à 100 000 dollars, a précisé Risa Lanier, du bureau du procureur. L’acteur a été relâché en fin d’après-midi jeudi et ne s’est pas exprimé devant les médias, venus en nombre.

L’agression présumée avait provoqué une vive émotion et déclenché un torrent de condamnations, l’acteur recevant le soutien de nombreuses personnalités. Mais la police avait rapidement fait état de ses doutes sur la réalité des faits.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook