• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • LES DEUX HOMMES ARRÊTÉS À STARBUCKS Y ÉTAIENT DEPUIS MOINS DE DEUX MINUTES

LES DEUX HOMMES ARRÊTÉS À STARBUCKS Y ÉTAIENT DEPUIS MOINS DE DEUX MINUTES

Les deux hommes noirs arrêtés dans un Starbucks à Philadelphie la semaine dernière en attendant un ami se sont exprimés publiquement pour la première fois jeudi, révélant que le gérant du magasin avait appelé le 911 deux minutes après leur arrivée.

Rashon Nelson et Donte Robinson sont entrés dans le Starbucks le 12 avril vers 16h35, semon leur interview à ABC dans l’émission « Good Morning America ». Nelson a immédiatement demandé au gérant s’il pouvait utiliser les toilettes, mais on lui a dit que les toilettes étaient réserves aux clients seulement.

Nelson a dit qu’il «s’en est tenu là» et a rejoint Robinson à une table pour attendre que leur ami arrive pour leur réunion d’affaires prévue à 16h45. Le manager de Starbucks s’est alors approché des hommes et leur a demandé s’ils voulaient commander quelque chose, selon Robinson, et ils ont refusé.

À 16 h 37, environ deux minutes après leur arrivée, le gestionnaire a appelé le 911.

« Ils ne peuvent pas être ici pour nous »,a d’abord cru Robinson, lorsque les policiers sont entrés dans le Starbucks quelques minutes plus tard.

« Dès qu’ils nous ont approchés, ils ont juste dit que nous devions partir », a déclaré Nelson.

La police n’a pas expliqué pourquoi on était arrêtés » a déclaré Robinson.

« Nous n’avons pas eu  de droits – rien », a-il continué. « Juste les menottes derrière notre dos et escorté dehors et mis dans une voiture de police. »

La vidéo montrant les arrestations des hommes est devenue virale pendant le week-end, provoquant des protestations au magasin et des appels au boycott de Starbucks.

« La police a été appelée parce que ces hommes n’avaient rien commandé », a écrit Melissa DePino, une écrivaine qui a enregistré l’incident, tweeté la semaine dernière. « Ils attendaient un ami,quand ils ont été menottés pour rien. Tous les autres Blancs se demandent pourquoi cela ne nous est jamais arrivé quand nous faisons la même chose.

Le directeur du magasin qui a appelé le 911 a depuis quitté l’entreprise, selon Starbucks. Le PDG de la société, Kevin Johnson, s’est publiquement excusé et a promis de «réparer» le problème, en partie grâce à une formation accrue des directeurs de magasins sur les directives de l’entreprise et les  préjugés inconscients .

Plus de 8 000 établissements Starbucks seront fermés le mois prochain afin que les employés puissent suivre une formation sur les préjugés raciaux, a annoncé la compagnie mardi.

NURPHOTO VIA GETTY IMAGES

Nelson et Robinson ont passé des heures dans une cellule de prison après leurs arrestations, a rapporté The Associated Press. Ils ont été libérés vers minuit après que le procureur de district ait refusé de les poursuivre pour intrusion.

Les deux hommes qui sont maintenant impliqués dans une médiation avec Starbucks, qui, espère-t-on, conduira vers des changements durables, comme exiger une déclaration des droits des clients dans les magasins et de nouvelles politiques d’éjection des clients et de profilage racial.

« C’est quelque chose qui dure depuis des années et tout le monde est aveugle, mais ils savent ce qui se passe, si vous obtenez ce que je veux dire », a déclaré Nelson. Il a ajouté que Robinson et lui-même espéraient «aider les gens à comprendre que ce n’est pas seulement une affaire de peuple noir – c’est une affaire de peuple. C’est ce que nous voulons voir sortir de tout cela et c’est un vrai changement. « 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook