DEMI-FINALES:LE JAZZ FUME HOUSTON ET ÉGALISE.

Depuis le début des play-offs, les Rockets n’avaient jusque là pas connu de défaite à domicile, mais Le Jazz vient briser ce mythe en prenant l’avantage du terrain en demi-finale des play-offs à l’Ouest par un score de (116-108).

C’est le beau travail du duo Ingles-Mitchell qui a abouti à cette victoire

Tellement intouchable depuis la compétition, ces Rockets nous ont habitué à rien laisser sur leur passage. Mais ce mercredi 2 mai 2018, malgré toutes ses qualités, défensives et collectives, Houston n’avait pas les armes pour renverser ce jazz très déterminé. En s’appuyant sur un excellent début de match et sur un superbe run dans le 4e quart-temps, le groupe mené par Joe Ingles (27 points à 7/9 longue distance) et Donovan Mitchell (17 points, 11 passes) a complètement relancé sa demie de conférence.

Le leader- du Jazz, Donovan Mitchell, a bouclé un match avec moins de 20 points au compteur, et avec un pourcentage franchement douteux au tir (6/21 dont 2/8 longue distance). Mais en l’absence de Ricky Rubio, l’arrière a su adapter son jeu : décalé au poste 1, il a distribué 11 passes décisives (son record) et affiche le meilleur +/- (donnée statistique calculant l’impact d’un joueur sur l’évolution du score) du Jazz (+13). Mais c’était la panique quand les hommes de Quin Snyder ont vu James Harden (32 points, 11 passes) prendre les choses en main : à lui seul ou presque, le futur MVP a ramené les siens à neuf longueurs à la pause (64-55), puis a vu Chris Paul (23 points) et Clint Capela (21 points) prendre joliment le relais au retour des vestiaires pour calmer la furia adverse. Jusqu’à huit minutes du buzzer, et un trois points d’Eric Gordon redonnant l’avantage à Houston (94-92), le duel s’est équilibré. Puis le Jazz s’est enflammé.

Les joueurs de Salt Lake City ont commencé par passer un premier 8-0 aux locaux, série lancée par les tirs de Dante Exum (9 points) et Jae Crowder (15 points, 10 rebonds) et bouclée par l’extraordinaire dunk de Mitchell – une claquette-dunk sur trois défenseurs, après avoir pris son propre rebond offensif. plusieurs actions extraordinaires n’ont fait que se multiplier durant toutes le reste de la rencontre pour au finish déboucher sur un score final de (116-108).

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook