DANGOTE A PERDU PRES DE 80 MILLIARDS FCFA

Si les affaires de l’homme le plus riche d’Afrique marchent bien dans son propre pays, l’on ne pourrait dire la même chose de Dangote Cement hors du Nigeria . Car, malgré une hausse de 12% du chiffre d’affaires cumulé, à 214,3 milliards de Nairas (590 millions $) au terme des 9 premiers mois de l’année 2018, les activités dans les autres pays africains (hors Nigéria) du groupe cimentier Dangote Cement, ont négativement contribué à ses résultats nets, avec une perte affichée de 50 milliards de nairas sur la période (137,5 millions $ au taux actuel).

Ce résultat net négatif représente 18,2 fois, celui concédé sur la même période en 2017 (-2,74 milliards de nairas) par ses 39 filiales implantées sur toute l’Afrique. Le groupe n’a pas expliqué cette contre-performance, mais il semble que plusieurs de ses filiales étant en phase d’implantation, leurs charges sont encore plus importantes que les revenus générés. Rappelons qu’avec le groupe marocain Ciment d’Afrique, Dangote Cement essaye de répondre à la concurrence de groupes européens que sont le conglomérat Lafarge/Holcim, ou encore l’allemand Heidelberg Cement.

Soutenu par ses ventes au Nigéria, son chiffre d’affaire a atteint 685,3 milliards de Nairas (1,8 milliard $) et son bénéfice net de la période a atteint 436 millions $. Sur le Nigeria Stock Exchange où Dangote Cement est coté et dont il est la plus grosse capitalisation, la valeur de son action était en baisse de 3,9%, rompant ainsi avec quatre jours successifs de progression. Les volumes de titres négociés demeurent cependant trop faibles pour penser à des variations drastiques.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook