• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] MATHIEU DA COSTA : LE PREMIER NOIR DU CANADA

[CULTURE] MATHIEU DA COSTA : LE PREMIER NOIR DU CANADA

Mathieu Da Costa compte parmi les personnages les plus fascinants (et les plus insaisissables) du début de l’histoire canadienne. Nous en savons très peu à son sujet. Toutefois, nos connaissances nous permettent d’affirmer qu’il est considéré comme le premier Noir ayant visité le Canada. Da Costa était un Africain qui a œuvré, en tant qu’homme libre, comme interprète pour des commerçants et des explorateurs français et hollandais au début du XVIIe siècle.

Il n’était pas rare que des Africains servent d’interprètes aux Européens. En fait, les Européens avaient instauré cette pratique un siècle avant l’époque de Champlain, lorsqu’ils ont entrepris leurs explorations de la côte africaine en descendant vers le Sud. Ces explorations expliquent le polyglottisme de Mathieu Da Costa, qui parlait français, hollandais et portugais. Cependant, le fait qu’il ait pu servir d’interprète auprès des Premières Nations d’Amérique demeure un mystère. Il a peut être recouru au « pidgin » basque (fusion entre la langue basque et la langue locale), employé couramment lors des activités de commerce exercées dans les Amériques. (Les Basques du nord de l’Espagne visitaient fréquemment les lieux de pêche répartis le long de la côte atlantique.) Les Micmacs et les Montagnais (qui habitaient sur la rive nord du fleuve Saint Laurent) comprenaient ce dialecte. Toutefois, il se peut également que Da Costa ait séjourné auparavant dans les Amériques et qu’il ait appris la langue d’un ou de plusieurs peuples autochtones.

La seule « preuve » historique réelle que nous détenions sur Mathieu Da Costa est un document révélant qu’il se trouvait en Hollande en février 1607. Apparemment, les Hollandais l’avaient enlevé aux Français. L’année suivante, en 1608, Da Costa a signé un contrat à Amsterdam, en vertu duquel il s’engageait à naviguer en compagnie de Pierre Dugua de Mons ou en son nom, et à lui servir d’interprète lors de ses voyages au Canada et en Acadie.

Mathieu Da Costa avait passé un contrat de trois ans avec Dugua de Mons, et cette entente lui valait une rémunération considérable. Par conséquent, nous pouvons supposer que Da Costa a accompagné Pierre Dugua de Mons et Samuel de Champlain lors d’un ou de plusieurs de leurs voyages en Acadie et dans la région du Saint Laurent.

Le prochain élément d’information que nous détenons est une attestation d’emprisonnement de Mathieu Da Costa au Havre, en France, en décembre 1609. Nous ne connaissons pas les motifs de cet emprisonnement, mais le document fait référence à des « insolences », laissant entendre que Da Costa était un esprit indépendant doté d’un franc parler.

Situé à Annapolis Royal, en Nouvelle Écosse, le lieu historique national du Canada Port Royal commémore la venue de Mathieu Da Costa au Canada. Le Défi Mathieu Da Costa est un concours annuel de création littéraire et de dessins. Lancé en 1996, il encourage les jeunes à découvrir à quel point la diversité a façonné l’histoire du Canada, et le rôle important que joue le pluralisme au sein de la société canadienne.

Source : L’histoire des noirs au Canada

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video