• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Côte d’Ivoire : Comment Guillaume Soro tente de faire la cour à son vieil ennemi Charles Blé Goudé ?

Côte d’Ivoire : Comment Guillaume Soro tente de faire la cour à son vieil ennemi Charles Blé Goudé ?

Guillaume Soro, ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne et candidat à la présidentielle de 2020, s’est engagé depuis quelques mois dans une voie de repentir et de réconciliation. L’ancien dauphin du président Ouattara envisage se rendre à la Haye pour demander le pardon… à Charles Blé Goudé. Ce dernier arrêté et transféré à la CPI en 2014 a été acquitté cette année des charges d’incitation à la haine, de crime contre l’humanité et de xénophobie qui pesaient contre lui et son mentor Laurent Gbagbo.

« J’irai voir Blé Goudé au nom du nécessaire pardon qui doit gouverner nos cœurs. J’irai voir le camarade au nom de l’indispensable réconciliation. J’irai voir Blé Goudé cet ami avec qui nous avons souffert hier la prison. Chaque chose à son temps ! Le temps du pardon a sonné », a déclaré lundi l’ancien Premier ministre ivoirien sur son compte Twitter.

Une déclaration qui fait suite au déplacement le même jour de l’ancienne ministre ivoirienne de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, à la Haye où elle a rencontré l’ex-leader des Jeunes Patriotes et actuel président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep).

« Je suis venue voir mon frère et prendre de ses nouvelles à un moment aussi crucial, moment auquel s’est ouverte une procédure à son encontre dans un contexte totalement ubuesque, alors qu’il vient d’être acquitté par la Cour pénale internationale (CPI). Comme vous le savez en Afrique, lorsqu’un frère a un malheur ou un bonheur, il est important d’être auprès de lui pour le soutenir. C’est donc un soutien que je suis venue lui apporter » a déclaré d’emblée l’émissaire de Soro Guillaume.

C’est sans doute une tentative de se rapprocher de Blé Goudé et surtout de Laurent Gbagbo qui, quand bien même hors du pays, a une influence dans le débat politique ivoirien qui devient de plus en plus houleux à l’approche des échéances électorales de 2020. « Je suis venu lui apporter un message de son frère Soro Guillaume. Qu’il rentre au pays, sa place est au pays. La place du président Gbagbo est en Côte d’Ivoire » avait déclaré Affoussiata Bamba Lamine lors de son déplacement à la Haye.

Harris Djiro

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook