• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • Concert de Fally Ipupa: Une cinquantaine d’arrestations et 4 jugements attendus après les manifestations

Concert de Fally Ipupa: Une cinquantaine d’arrestations et 4 jugements attendus après les manifestations

Le Concert de Fally Ipupa à l’AccorHotels Arena de Paris, bien qu’ayant tenu toutes ses promesses, ne s’est pas toutefois déroulé dans la bonne humeur. Des tensions ont entachés le show de la superstar de la Rumba congolaise, bien avant la tenue de son concert épique devant un public bien représentatif. Des échauffourées ont été observées à la Gare de Lyon entre « combattants » congolais, qui ne voyaient pas d’un bon œil la tenue du concert. Une cinquantaine d’arrestations et 4 jugements attendus a annoncés le parquet de Paris. 

Le parquet de Paris a indiqué que « 52 gardes à vue étaient en cours samedi matin » suite aux manifestations et aux incendies intervenus vendredi gare de Lyon à Paris en marge du concert de la star congolaise Fally Ipupa. Les auteurs de ces incidents, surnommés les « combattants » ne sont pas inconnus des services de police français. Le concert de Fally Ipupa en France, se tenait alors dans un contexte particulier. Ne s’étant pas produit sur les planches françaises depuis un long moment, le chanteur congolais craignant de débordements. Ironie du sort, ce qu’il redoutait se produisait vendredi quelques heures avant qu’il n’apparaissent devant 20.000 fans en furie.

Fally Ipupa soutien du pouvoir en RDC?

Le chanteur congolais Fally Ipupa, taxé d’être un soutien de la dictature en RDC

C’est du moins ce que reprochent les « combattants » à la star de la musique congolaise. En effet, il est accusé d’être proche du pouvoir en place en République démocratique du Congo (RDC).  Avant le début de son concert à l’AccorHotels Arena, de multiples incidents ont éclaté vendredi en début de soirée aux abords de la gare de Lyon et du quartier proche de Bercy. Placé sous haute surveillance par la préfecture de Paris, le concert de Fally Ipupa se tenait sous tension. De multiples manifestations prévues par les opposants avaient été interdites. Mais depuis plusieurs jours, la bataille d’opinions faisait rage sur Twitter autour de la venue du chanteur.

 

 

 

Un théâtre chaotique aux abords de la gare de Lyon

De nombreux véhicules brûlés et des casses à l’entrée de la gare de Lyon à Paris

Des véhicules, des poubelles et autres objets ont été incendiés dégageant d’épaisses fumées noires. Envahie par les fumées, la partie souterraine de la gare a été évacuée par précaution et le trafic des métros et RER a été perturbé. Des affrontements ont également eu lieu entre les « combattants » et les forces de l’ordre déployées dans la zone. Un théâtre chaotique qui a obscurcit le ciel parisien en cette fin d’après-midi. Les « combattants » jugeant ainsi leur manifestation légitime du fait de la proximité gênante du chanteur avec le pouvoir congolais. Mais il ne s’agit pas que de ça. Puisque selon eux, Fally Ipupa n’a manifesté aucun intérêt particulier vis-à-vis de la situation à Béni, dans le nord de la RDC. Mais était-ce utile, cette manifestation?

Vers 18H30, les feux ont été maîtrisés par les pompiers et une trentaine de véhicules, surtout des deux-roues, entièrement carbonisés. Les premières interpellations de manifestants bravant l’interdiction ont débuté dès la mi-journée. A 23H00, 71 personnes avaient été interpellées, selon la préfecture, qui a dénoncé le « comportement scandaleux » de certains manifestants qui ont entravé l’action des pompiers. Le « meneur des incendiaires » fait partie des personnes interpellées, avait précisé une source policière.

 

 

Une cinquantaine d’arrestations et d’expulsions en RDC: Paris durcit le ton!

51 gardes à vue et des expulsions prévues par la Préfecture de Paris

Ce n’est pas un fait inédit. Depuis plusieurs années déjà, Paris est la scène internationale des manifestations de ma diaspora africaine. Ne bénéficiant pas d’une telle largesse sur leurs terres, ces « combattants » pour la plupart réfugiés ou exilés, bravent le bitume parisien pour dénoncer les dictatures africaines desquelles ils sont issus. Face à cela, les autorités françaises ont fait preuve d’un certain laxisme vis à vis de certains opposants africains vivant sur le sol français. Les « combattants » originaires pour la plupart de la RDC et du CongoBrazzaville ont toujours mené des opérations chocs contre artistes musiciens et personnalités politiques issus de ces deux pays. Joseph KabilaFélix Tshisekedi et Dénis Sassou Nguesso ont tour à tour fait les frais de ces « combattants » de la diaspora congolaise de France. Ils ont dénoncé notamment les violences de ces derniers, mais sans réaction. Mais depuis vendredi et les incidents de Bercy, la donne a changé.

4 coupables devant les tribunaux

Dorénavant, ceux qui se rendront coupables de tels actes, seront traduits devant les tribunaux. Selon certaines indiscrétions  on parlerait même « d’expulsions pour terrorisme en bande organisée » pour ceux n’étant pas en règle. A prendre toutefois avec des pincettes! Au moins 71 personnes ont été interpellées pendant la soirée, ce qui a donné lieu à 52 gardes à vue (et non 51 comme indiqué dans un premier temps par le parquet de Paris).

À l’issue de ces gardes à vue, au moins quatre personnes seront jugées, soit très prochainement en comparution immédiate, soit ultérieurement via une convocation devant le tribunal, a indiqué le parquet. Une enquête préliminaire a été ouverte à l’issue de l’une des gardes à vue. Dix alternatives aux poursuites ont été prononcées, parmi lesquelles plusieurs rappels à la loi, et trente-sept gardes à vue ont donné lieu à un classement sans suite.

Fally Ipupa a néanmoins régalé son public venu l’acclamer

Malgré tous ces incidents, le concert de Fally Ipupa a bien eu lieu et a surtout vu l’adhésion de plusieurs de ses fans en France. Plus de 20.000 spectateurs étaient présents à l’AccorHotels Arena de Paris pour apprécier l’oeuvre du « roi » de la rumba congolaise.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter, Rédacteur, blogueur, Réalisateur et écrivain gabonais de 28 ans. Célibataire et sans enfants.

  • facebook
  • twitter
  • linkedIn
  • vimeo
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video