• Accueil
  • >
  • HOMMAGE
  • >
  • AMÍLCAR CABRAL, PÈRE DE LA NATION CAP-VERDIENNE ET DE LA GUINÉE BISSAU

AMÍLCAR CABRAL, PÈRE DE LA NATION CAP-VERDIENNE ET DE LA GUINÉE BISSAU

Le 20 janvier 1973, le célèbre homme politique Amílcar Cabral nous quittait. Grande figure historique, c’est l’homme qui a conduit l’indépendance de la Guinée Bissau et du Cap-Vert, anciennes colonies du Portugal.

Amílcar Lopes Da Costa Cabral de son vrai nom, est né le 12 septembre 1924 en Guinée Bissau, de parents capverdiens. Il étudie l’agronomie à Lisbonne et finit par cotoyer de grands nom de la lutte indépendantiste en Afrique lusophone tel que : Mario de Andrade, Agostino Neto (1er président d’Angola), Eduardo Mondlane (père du Mozambique indépendant) ou encore, Vasco Cabral.
En 1952, Cabral revient dans son pays natal avec l’objectif d’améliorer les conditions du peuple guinéen et mettre ainsi fin au colonialisme portugais.
En 1956, le révolutionnaire fonde avec son petit frère Luis Cabral une organisation clandestine : le PAIGC (Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert). Aux côtés d’autres militants, ils luttent contre l’armée portugaise avec pour alliés, des pays voisins tels que la Guinée Conackry et la Casamance (Province du sud du Sénégal).
C’est bien après en 1972 que les Nations Unies considèrent le PAIGC comme représentant légitime des peuples de Guinée et du Cap-Vert.

Le 20 janvier 1973, Cabral est assassiné à Conackry par -dit-on- des membres de son propre parti, manipulés par les autorités portugaises. Ce n’est donc que le 10 septembre 1974 que s’officialise alors l’indépendance des pays pour qui il a tant combattu.

Amilcar CABRAL reste l’un des plus importants théoriciens de la Révolution africaine.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook