LES AFRICAINS PRÉFÈRENT RESTER EN AFRIQUE

Depuis longtemps, les médias occidentaux caricaturent les africains qui migrent de chez eux comme des obsédés de l’Europe en justifiant le cas des migrants qui risquent leurs vies pour atteindre l’Europe et ceci sans prendre en compte ceux qui migrent d’un pays africain à un autre et ce qui migrent vers l’Afrique pour vivre le rêve africain.

Depuis le 31 mai 2018, cette caricature est totalement remise en cause.

En effet, un rapport publié par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) sur l’impact économique et social des flux migratoires sur l’Afrique démontre preuves à l’appui que les africains dans leurs déplacements visent plus des pays africains que des pays hors du continent.

En 2017, sur 36 millions d’Africains qui ont quitté leurs pays, 19 millions soit près de 53%, se sont déplacés vers d’autres pays africains et seulement 17 millions ont quitté le continent africain.

Dans le même temps, 5,5 millions de migrants ont quitté leur pays pour le rêve africain, vers des pays comme l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Kenya et la Libye.

Les migrants africains ont en moyenne 31 ans et environ 47% sont des femmes. Ils quittent leurs pays dans le but d’avoir un travail mieux rémunéré.

D’après l’étude de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, les migrants contribuent à la croissance économique de leurs pays d’accueil. Les émigrés ont contribué au PIB de la Côte d’Ivoire, à hauteur de 19 % en 2008, du Rwanda pour 13 % en 2012, de l’Afrique du Sud pour 9 % en 2011.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook