• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] UN CENTRE AFRICAIN DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION VA ÊTRE CRÉÉ AU TCHAD

[ACTUALITÉ] UN CENTRE AFRICAIN DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION VA ÊTRE CRÉÉ AU TCHAD

Un Centre africain des technologies de l’information et de la communication (CATI) sera créé dans les prochaines années à N’Djamena, la capitale tchadienne, et sera dédié aux jeunes africains pour promouvoir l’invention, l’innovation et la production dans le domaine des TIC et de l’audiovisuel.
L’annonce a été faite mardi par le président tchadien, Idriss Déby Itno, à l’ouverture d’un Salon international des technologies de l’information et de la communication (SITIC) organisé à N’Djamena sur « Les TIC, moteur du développement durable ».
« Le CATI, ce mégaprojet panafricain de radio et télévision numérique terrestre, conçu par et pour les Africains, constituera la part active du Tchad dans la mise en œuvre d’un programme du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, ndlr) qui privilégie la production des informations de sources crédibles, vérifiables et vérifiées, soutenues par des images réelles et positives d’une Afrique qui bouge et se développe », a-t-il précisé.
Le CATI sera érigé dans l’enceinte de la Cité internationale des affaires, en construction au cœur de la capitale tchadienne pour le prochain sommet de l’Union africaine. Ce sera un cadre infrastructurel moderne et approprié de réflexions, de recherches, d’expositions, de formations et d’échanges multisectoriels pour le développement des services et applications dans le domaine des TIC.
« Les jeunes entrepreneurs africains installés dans l’incubateur du CATI bénéficieront des mesures d’appui technique et logistique, ainsi que des mesures de facilitation politique, fiscale, douanière, bancaire et diplomatique », a souligné le président tchadien qui a d’ailleurs exprimé son ambition de faire de N’Djamena le hub des TIC en Afrique.
Pour matérialiser cette vision, plusieurs actions ont été déjà entreprises dont la réalisation de la connexion physique des fibres optiques traversant l’océan Atlantique et la Mer Rouge, d’une part, et l’itinéraire allant du Maghreb à l’Afrique centrale; le maillage du territoire national en fibre optique et Wifi, le projet d’interconnexion des universités du Tchad, la modernisation des circuits des dépenses publiques.

(AIP)
cmas

Source :

http://news.abidjan.net/h/508332.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video