• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] DARREN WILSON, LE POLICIER QUI A ABATTU MICHAEL BROWN, POURRAIT ÉCHAPPER À UN PROCÈS

[ACTUALITÉ] DARREN WILSON, LE POLICIER QUI A ABATTU MICHAEL BROWN, POURRAIT ÉCHAPPER À UN PROCÈS

Darren Wilson, le policier blanc qui a tué Michael Brown le 9 août dernier, pourrait ne pas être poursuivi par la justice faute de preuves, si l’on en croit un dernier rapport d’enquête publié vendredi et révélé par le New York Times. Retour sur les précisions apportées par ce rapport et ce qu’il dit de l’avancement de l’enquête sur la mort du jeune adolescent Noir qui avait enflammé les rues de Ferguson.
« J’ai eu peur pour ma vie », explique Darren Wilson.

C’est en ces termes que Darren Wilson s’était exprimé lors de sa première audition après la mort de Michael Brown, survenue le 9 août dernier, peu après 12h00. Selon le New York Times, les expertises balistiques sont formelles: 2 coups ont été tirés par le policier depuis sa voiture, l’un touchera Michael Brown au bras, l’autre manquera sa cible. Le rapport d’enquête révèle également la présence de sang appartenant à Michael Brown sur l’arme du policier, mais également sur le revêtement intérieur de la porte de la voiture de Darren Wilson, côté conducteur, preuve que le début de l’altercation a bien eu lieu de façon très rapprochée.

En revanche, et comme l’indique le New York Post qui s’essaye à dessiner les contours de cette même altercation, le policier n’a jamais expliqué les raisons qui l’ont poussé à sortir du véhicule, poursuivre Michael Brown dans la rue et continuer à lui tirer dessus. Pour rappel, 6 balles ont touché le corps de Michael Brown, la dernière lui sera fatale.
Selon les termes du policier, Michael Brown lui aurait asséné des coups de poing et aurait tenté de le griffer, correspondant à des cicatrices et des marques présentes sur le visage de Darren Wilson lors de son audition. Mais la déposition du policier doit être prise avec des pincettes, car elle contredit plusieurs autres déclarations de témoins qui indiquent que Michael Brown n’a jamais agi avec violence à l’égard du policier.
Pour prouver que Darren Wilson a commis une faute, il faut désormais que la justice américaine arrive à prouver qu’il a sciemment violé les droits civiques du jeune adolescent Michael Brown, en faisant usage de son arme, et ainsi de prouver que la légitime défense n’est pas recevable dans ce cas précis.
Darren Wilson pourrait échapper à un procès
La seule évocation de cette hypothèse pourrait embraser pour encore des mois la localité de Ferguson et plus largement ses environs, et notamment la ville de Saint-Louis où un jeune Noir a récemment été abattu par la police alors qu’il n’était pas armé.

Et pourtant. Selon ce dernier rapport d’enquête publié vendredi et révélé par le New York Times, le policier Darren Wilson – qui s’était même attiré la sympathie du Ku Klux Klan – pourrait échapper à toute procédure judiciaire civile, faute de preuves. Car dans l’état actuel d’avancement de l’enquête, seuls des témoignages s’opposent, jusqu’à la mort même du jeune adolescent, qui selon certains témoins, brandissait les mains en l’air, criant « ne tirez pas » – Don’t Shoot – alors que Darren Wilson était sur le point de lui tirer dessus à quatre reprises, selon une enquête menée indépendamment par les parents de l’adolescent. Là encore, aucune explication n’a été livrée par le policier.

Source :

http://www.itele.fr/monde/video/darren-wilson-le-policier-qui-a-abattu-mike-brown-pourrait-echapper-a-un-proces-97390

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook