• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • [SPORT] AFFAIRE S. AURIER : QUAND LE JOUEUR EST TACLÉ PAR LES MÉDIAS FRANÇAIS

[SPORT] AFFAIRE S. AURIER : QUAND LE JOUEUR EST TACLÉ PAR LES MÉDIAS FRANÇAIS

  • Par 1oo312ksa
  • 5 Années
  • SPORT

 

Laurent Blanc est une « fiotte ». On se rappelle encore des propos de Serge Aurier, filmé dans une vidéo via l’application Périscope dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Dans cet élément, le latéral droit du PSG injure le coach du club parisien et certains de ses coéquipiers. Des invectives qui lui ont valu une suspension pour le match en Ligue des champions mardi contre Chelsea (Ndlr, victoire du PSG 2-1) et un gros tacle de son entraîneur qui a traité sa sortie de « pitoyable ». Naturellement, sur Internet et dans les médias français, des critiques sévères, voire raciales à l’encontre de l’ivoirien. Des propos, qui pourraient faire croire à une retraite anticipée du footballeur, qui a tenu tout de même à s’excuser après son dérapage.

 

Aurier critiqué amèrement dans les médias français

Dimanche dans l’émission Téléfoot sur TF1, le présentateur Christian Jean-Pierre demande l’avis de Franck Leboeuf sur l’affaire Serge Aurier. L’ex footballeur de répondre : « Même si on a fumé, bu on qu’on est simplement bête, on se demande comment on peut penser que ça ne va pas être repris par les médias. Mais là c’est fini (…). Insulter son entraîneur en public ça ne peut pas être fait. C’est catastrophique, parce que c’est un monstre, c’est certainement un des meilleurs joueurs du PSG en ce moment. Il vient juste de se fusiller. Et je ne vois pas comment ça peut s’arranger. Parce que même des excuses ça ne fonctionnerait pas. Pour moi, Serge Aurier au Paris Saint-Germain, c’est terminé. », souligne-t-il.

De son côté, Pierre Ménès indiquait cette semaine, que Serge Aurier lui aurait menti. Il soutient au micro d’Itélé, que le joueur lui avait souligné par message que la vidéo avait été truquée. Toutefois, le journaliste sportif n’hésite pas à donner ses impressions sur la question. « La conséquence immédiate c’est qu’il est écarté (…). Que ce soit d’une bêtise ou d’une maladresse, cela ne change rien au problème (…). Si on compare cela à un employé dans une entreprise normale, là le mec prend la porte pour faute grave et c’est terminé… », assène Pierre Ménès.

 

Un œil dans le rétroviseur

Et pourtant, Serge Aurier, n’est pas le premier joueur à avoir dérapé en Ligue 1 française. Le 15 Mars 2015, lors de la rencontre PSG-Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic avait tenu des propos virulents contre l’arbitre du match. « Ça fait quinze ans que je joue au football et je n’ai jamais vu un arbitre aussi nul dans ce pays de merde. Ce pays ne nous mérite même pas », indiquait le suédois. Même si le joueur avait été sanctionné après sa maladresse, pour certains amateurs de foot, le traitement médiatique n’a pas été aussi sévère par rapport au cas Serge Aurier. « Des joueurs ont eu à dire des méchancetés et c’est allé nulle part. Lui il a fauté certes mais c’est pardonnable. Le traitement médiatique à l’endroit d’Aurier est trop exagéré. », précise un fan de football.

D’autres férus du ballon rond se souviennent encore de la polémique de Willy Sagnol concernant le joueur africain. «L’avantage du joueur, je dirais typique africain : il n’est pas cher, généralement prêt au combat, on peut le qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n’est pas que ça, c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline », avait déclaré en Novembre 2014, le coach des Girondins de Bordeaux. Pour ces passionnés de football, les propos de l’ancien joueur n’ont pas été punis comme cela devait être. Selon eux, le traitement de l’information par les médias français n’est pas équitable. Ils soulignent également que le racisme est toujours présent dans le foot même en 2016.

Herika Ouraga pour NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video