• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • PSG : BALOTELLI DONNE SON AVIS SUR LE CONFLIT NEYMAR-CAVANI

PSG : BALOTELLI DONNE SON AVIS SUR LE CONFLIT NEYMAR-CAVANI

  • Par Jean-Yves
  • 3 Mois
  • SPORT

Fait majeur lors du match de clôture de la sixième journée de ligue1 entre le Paris saint germain et l’Olympique lyonnais, le penalty de la discorde survenu à la 79e minute et qui a causé de vives tensions dans le vestiaire en fin de rencontre entre Neymar et Cavani, continue de susciter des commentaires.

Petit rappel des faits. Le premier incident entre les deux hommes intervient avant l’heure de jeu (57′). Alors que Paris peine à prendre le dessus sur une équipe lyonnaise accrocheuse, les joueurs d’Unai Emery se procurent un coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Cavani vient demander le ballon mais Dani Alves lui prend et l’offre à Neymar. Une vingtaine de minutes plus tard, le PSG obtient un penalty. Cette fois-ci, Neymar vient demander à Cavani s’il peut tirer. Une demande rejetée par l’Uruguayen qui verra sa tentative repoussée par Anthony Lopes. Si ces deux scènes apparaissent comme anecdotiques à première vue, elles sont, au final, révélatrices de la vie du vestiaire parisien.

Malgré les propos d’Unai Emery « Les penalties sont à frapper par quelques joueurs, l’un est Cavani et l’autre est Neymar. Il faut un gentlemen’s agreement sur le terrain pour frapper les penalties. Après, on va s’arranger en interne pour les penalties qui arrivent, parce que je crois que les deux sont en mesure de les tirer, et je veux que les deux alternent dans cet exercice », ce dernier est pointé du doigt comme étant le principal responsable de cette situation.

«Quand on est dans un groupe comme celui-là, avec des gens de ce niveau-là, il ne faut pas laisser traîner les choses. Ça s’envenime et après on ne sait pas où cela peut partir. On ne sait plus qui peut l’arrêter. Je trouve qu’ils ont pris la bonne décision. Une vraie réunion avec quelqu’un qui a le pouvoir au-dessus de l’entraîneur» a notamment commenté l’ancien sélectionneur des Bleus Raymond Domenech.

Zinedine Zidane a pour sa part affirmé «On prépare les matches et on sait qui va tirer les corners et les penalties. Mais je ne vais pas parler de ce qui se passe au Paris-Saint-Germain.»

Habitué à faire le buzz, l’attaquant italien de l’OGC Nice Mario Balotelli s’est également exprimé sur les réseaux sociaux ce mardi à ce sujet. «Neymar, tu ne devrais même pas avoir à demander pour les tirer», a-t-il d’abord écrit avant de prendre position par la suite dans un second message où il qualifie le brésilien de «crack» !

Une réunion de crise est annoncée ce mercredi au camp des Loges avec Antero Henrique, le directeur sportif du PSG, et Unai Emery, l’entraîneur pour trouver une solution et maintenir la sérénité dans le groupe. Affaire à suivre.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook