[POLITIQUE] HAÏTI SE RETROUVE SANS PRÉSIDENT

Depuis dimanche, le pays est en effet sans président, le sortant Michel Martelly n’ayant pas pu transmettre le pouvoir, l’élection de son successeur ayant été reportée sine die, à la suite des contestations de l’opposition qui dénonçait «un coup d’Etat électoral» fomenté par le pouvoir exécutif.

Devant les parlementaires réunis en Congrès (ou Assemblée nationale), le président sortant a tiré un bilan de ses cinq années de mandat: « L’Histoire se rappellera malgré vents et marées, bon gré mal gré, la pierre que j’aurai apportée à l’édification d’une Haïti plus belle. »

Jocelerme Privert, le président du Sénat et de l’Assemblée nationale, s’est voulu rassurant en déclarant au peuple haïtien que « le départ du chef de l’État […] n’arrête pas pour autant la marche de l’Histoire. »

Députés et sénateurs ont désormais cinq jours pour élire un président provisoire dont le mandat ne devra pas excéder 120 jours. Jocelerme Privert fait partie des « candidats sérieux » , ont indiqué plusieurs parlementaires après la clôture de la séance exceptionnelle.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video