[PEOPLE] WYCLEF N’A PLUS D’ARGENT

  • Par 1oo312ksa
  • 5 Années
  • PEOPLE

L’ex membre des Feeges, Wyclef Jean serait ruiné selon son manager.

‘The Smoking Gun’, un site américain qui publie des documents sur les crimes commis par les célébrités, les politiciens ou même le FBI, rapporte que l’artiste qui s’était présenté aux présidentielles haïtiennes il y a un peu plus de deux ans, devrait la somme astronomique de 2,9 Millions de dollars d’impôts à l’Oncle Sam.

Suite à un accord confidentiel, l’artiste haïtien de 44 ans aurait affirmé avoir empoché plus de 100 000 $ de la part du cabinet juridique ‘Shukat Arrow Hafer Weber & Herbsman’ spécialiste des stars. D’après The Smoking Gun, Wyclef Jean aurait dû régler cette dette colossale  en versant deux acomptes, soit 10 000 $ le 1er août dernier puis 50 000 $ à la fin de l’année 2013.

Selon le prétendu contrat, si Wyclef Jean versait deux paiements égalisant 60 000 $, le cabinet juridique renoncerait aux 40 000 $ restants. Si par contre, l’artiste ne respectait pas son engagement, un supplément de 10% d’intérêt annuel viendrait s’ajouter aux 100 000 $. Wyclef Jean n’aurait malheureusement rien versé au cabinet. Son comptable, David Levin aurait en janvier dernier, envoyé un mail aux créanciers de la star : « c’est le plus solennellement que je vous informe…qu’il n’y a plus d’argent : » Le mail aurait été expédié en réponse aux menaces du cabinet juridique de poursuivre Wyclef Jean en justice. Levi leur aurait toutefois conseillés de faire ficher l’artiste. Wyclef Jean doit actuellement la somme de 102 027,40 $ après avoir largement profité  de l’argent de la détresse.

Concernant le séisme, Wyclef Jean a été interrogé sur la gestion du financement de son ASBL ‘Yele Haïti’. Cette dernière avait collecté plus de 16 000 000 $ de dons durant la série de séïsme qui a décimé la capitale Port-Au-Prince en 2010.

‘Yele Haïti’ a mis la clé sous la porte en 2012, laissant dans son sillage un tas de créanciers déçus.

 

 NegroNews

 

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook