• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • [PEOPLE] JOEY STARR ARRÊTÉ EN BELGIQUE : « J’AI ÉTÉ ROUÉ DE COUPS PAR LES POLICIERS »

[PEOPLE] JOEY STARR ARRÊTÉ EN BELGIQUE : « J’AI ÉTÉ ROUÉ DE COUPS PAR LES POLICIERS »

Que s’est-il réellement passé samedi matin, à l’aube, dans le Carré à Liège, au café « La cour Saint-Jean » entre Joey Starr et la police ? Le point de départ de l’altercation serait… la casquette du chanteur : il n’aurait pas voulu l’enlever. Joey Starr dit ensuite avoit été roué de coups par les policiers.

Selon des proches, Joey Starr se serait plaint d’avoir été maltraité – « roué de coups », dit-il – par les policiers. Il a d’ailleurs décidé de porter plainte contre la police pour abus, car il « s’estime dans son droit ».

Que s’est-il passé ? Vers 6 heures du matin, Joey et ses amis se sont présentés au café « La Cour Saint-Jean », rue Saint-Jean. Le portier leur a expliqué qu’ils ne pouvaient pas conserver leurs casquettes dans le café, mais Joey Starr et ses amis ne l’ont pas écouté et sont rentrés s’installer au fond du café.

Quelques minutes plus tard, 6 policiers passaient devant le café dans le cadre du plan « action Carré » (patrouilles de fin de nuit pour interpeller les fauteurs de troubles) et le portier les a interpellés pour leur expliquer qu’il avait des problèmes avec un groupe de gens. Personne, tant dans le café que du côté des policiers, n’avait reconnu le chanteur français.

Les policiers ont alors demandé au groupe de sortir de l’établissement car ils ne parvenaient pas à discuter vu le bruit dans le café. Tous se sont retrouvés au carrefour entre la rue Saint-Jean-en-Isle et la rue du Pot d’Or, et l’homme qui paraissait le plus excité (Didier Morville, alias Joey Starr) s’est présenté vers un des policiers en tendant ses poignets vers lui, et en lui déclarant que s’il fallait l’entendre, il n’y avait pas de problème.

Un policier l’a tiré vers lui, pour qu’il recule. Joey Starr s’est débattu, puis lui et le policier sont tombés à terre. Le chanteur se serait encore énervé, puis a fini par être embarqué vers le commissariat Natalis. Son transfert vers le commissariat s’est bien déroulé, mais Joey Starr se serait à nouveau énervé lorsqu’il a été mis en cellule, à l’intérieur de laquelle il se serait tapé la tête contre les murs. Notons que s’il paraissait peut-être avoir bu un verre, on n’a pas retrouvé de stupéfiants sur le chanteur.

Joey Starr a passé la nuit de vendredi à samedi en prison. Il a été relâché samedi après-midi.

Source : sudinfo.be

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video