• Accueil
  • >
  • CINÉMA
  • >
  • NOLA DARLING : UN EXEMPLE OU UN DÉCLIN POUR LE FÉMINISME ?

NOLA DARLING : UN EXEMPLE OU UN DÉCLIN POUR LE FÉMINISME ?

Vous n’avez tout simplement pas pu manquer la série explosive du talentueux Spike Lee diffusé en 2017 sur Netflix :

NOLA DARLING N’EN FAIT QU’A SA TÊTE

L’histoire de Nola Darling remonte a bien plus longtemps que l’on ne pense, la série a en effet été inspiré du deuxième long métrage réalisé par Spike Lee en 1986 She’s gotta have it.

Une trentaine d’années plus tard alors que Netflix diffuse la première saison de l’adaptation du film en série, les critiques élogieuses ne cessent de se faire entendre, le personnage attachant de Nola Darling a réussi à  toucher  une bonne partie du public tout en semant un certain malaise dans les esprits, c’est tout le paradoxe que reflète Nola tout au long des épisodes.

Qui est donc cette Nola Darling?

L’actrice DeWanda Wise est Nola, une artiste New-yorkaise au grand cœur qui vit sa vie de façon plutôt « libérée », créative et insouciante, elle ne recule devant rien et se laisse porter par ce que lui dicte ses sentiments, la jeune femme au tempérament bien trempé partage sa vie entre trois amants aux antipodes les uns des autres…et bien plus encore…L’art étant sa passion, son quotidien est une vraie source d’inspiration pour elle et le génie de Spike Lee a su rythmer ces aventures avec une cadence extrêmement captivante.

Une femme libérée ou…libertine?

Les quelques réticences qui gravitent autour de ce personnage de Nola Darling, sont des questions relatives à la femme en général et au féminisme. L’image de cette jeune femme noire épanouie qui change de partenaires au gré de ses humeurs est t-elle une image valorisante pour les femmes noires? Cette interrogation intervient dans un contexte où comme nous le savons, les femmes noires depuis un certain temps ont décidé de dénoncer les maux sociétaux qui minent leur quotidien. L’Afro-féminisme a le vent en poupe et se manifeste à différents niveaux, de plus en plus de femmes afro-descendantes se lèvent pour dire stop à l’image que la société donne constamment d’elles. C’est donc dans ce contexte que Nola Darling suscite des questionnements.

Une femme libertine est t-elle une femme facile? Une femme noire doit t-elle avoir certains principes de vie pour obtenir le respect? ou bien le fait que Nola Darling soit maîtresse du jeu est une façon d’incarner le pouvoir de la femme noire?Est ce que sa façon de mener son petit monde à la baguette est sa façon à elle de dire qu’elle est libre?

Les avis de la gente féminine sur la question sont très mitigés, entre temps, il semblerait qu’elles attendent toutes la saison 2 !

Mrs Prue

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook