• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • LES AUTORITÉS CONGOLAISES, EN CROISADE CONTRE LES « BÉBÉS NOIRS »

LES AUTORITÉS CONGOLAISES, EN CROISADE CONTRE LES « BÉBÉS NOIRS »

Ils n’avaient qu’a bien se tenir ! Les autorités congolaises, ont lancé une opération de grande envergure contre les « bébés noirs » : ces jeunes adolescents drogués qui sèment la terreur dans certains quartiers de Brazzaville. Lancée au commissariat central de la Tsiémé (quartier nord de Brazzaville) où des cas de criminalités commis par des adolescents sont régulièrement rapportés. La focale de cette vaste opération, vise tout simplement l’éradication totale et définitive, par les officiers de la police judiciaire d’un phénomène de grand banditisme qui sévit dans les rues de Brazzaville. C’est avec un ton ferme, et menaçant, que le procureur de la République, André Ngakala Oko l’a annoncé :

« L’objectif fondamental de cette cérémonie d’aujourd’hui, c’est de permettre à tous les officiers de police judiciaire de la ville de Brazzaville d’éradiquer par tous les moyens le phénomène de « bébés noirs ». Nous allons combattre, dès cet instant, les « bébés noirs » et leurs complices, et nous allons les mettre hors d’état de nuire », a-t-il promis.

Selon le journal « Africa news », M. Ngakala a lui-même dirigé la première patrouille mixte impliquant des gendarmes et des policiers dans plusieurs quartiers nord de Brazzaville. « Les bébés noirs sont des terroristes : ils tuent, ils pillent, ils violent les femmes (…), ils sèment la terreur et la désolation », a-t-il accusé. En avril dernier, le ministre de la Justice, Pierre Mabiala, avait dénoncé la passivité et le manque de dynamisme des officiers de police judiciaire pour lutter contre ce fléau.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook