• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • FRANCE : MACRON INVITE RIHANNA À L’ÉLYSÉE, COUP DE BUZZ ?

FRANCE : MACRON INVITE RIHANNA À L’ÉLYSÉE, COUP DE BUZZ ?

Interpellé sur Twitter par la chanteuse américaine, le nouveau président français Emmanuel Macron, recevra Rihanna le mercredi 26 juillet à 17 heures à l’Elysée. Cette fois-ci, la star de la pop revêtira la tunique de l’ambassadrice du Partenariat mondial pour l’éducation, une association qui œuvre pour favoriser l’éducation dans les pays en voie de développement, mais aussi celle de l’entrepreneuse qu’elle est, avec sa fondation Clara Lionel Foundation.

Le 24 juin dernier, la chanteuse originaire de Barbade, avait interpellé Emmanuel Macron sur Twitter en lui demandant si la France allait s’engager pour « le Fonds pour l’éducation », dont elle est ambassadrice. En guise de réponse, le nouveau locataire de l’Elysée, a décidé de recevoir Rihanna à l’Elysée, pour une audience, en vue de discuter sur la nécessité d’un investissement pour le « Fonds pour l’éducation ».
L’annonce de cette visite a suscité bon nombre de réactions, notamment sur la toile. Certains y verraient là une façon pour le président français de se faire un « lifting » politique, lui qui voit sa côte de popularité chuter depuis peu. La chanteuse étant très apprécié du jeune public, le président Macron sait qu’en la recevant, il se ferait un petit « buzz », assez suffisant pour se remettre sur les rails.

Rihanna « l’entrepeneuse » ambassadrice

Toutefois, la visite de la chanteuse barbadienne, n’est pas une simple visite de courtoisie. Elle qui est ambassadrice de Partenariat mondial pour l’éducation depuis 2016, association destinée à permettre l’accès à l’éducation aux enfants des pays en voie de développement, a à plusieurs reprises sollicité l’aide de plusieurs dirigeants du monde, pour subventionner leur projet en faveur de l’éducation. Elle a en effet fait la même démarche auprès du président argentin Mauricio Macri et du Premier ministre canadien Justin Trudeau. Ce dernier, au nom du Canada s’est d’ailleurs engagé à donner 20 millions de dollars pour le Fonds pour l’éducation. La France quant à elle, songerait à investir 2 millions de dollars dans le projet.

Quelles attentes vis-à-vis de la France?

Par ailleurs certains s’interrogent sur la nature de l’aide de la France, si cette aide ne comporte aucune contrepartie. L’aide de la France souffre de plusieurs critiques et soulève parfois la polémique, et ce, depuis de nombreuses années. L’on constate que l’aide de la France pour les pays en voie de développement ou pays du « tiers monde », est toujours assortie d’une contrepartie. Dans ses anciennes, colonies, la France demeure maitresse des lieux, ne laissant pas souvent la possibilité aux Etats, pourtant souverains, de jouir pleinement de leurs potentiels, de leurs richesses, de leur souveraineté politique. Aux moyens de plusieurs multinationales, la France ne cesse d’en tirer profit, sous couverture de « l’aide » qu’elle dit apporter à ces pays.
C’est en ce sens qu’on se demande, si l’aide française dans le projet amené par la chanteuse Rihanna, n’est pas seulement un coup de buzz, surtout qu’on ne sait pas quels intérêts pourrait cacher cette subvention. Pour d’autres observateurs, on se demande pourquoi la France investirait-elle toujours dans ces pays dits en voie de développement alors qu’en France même, plusieurs problèmes sont perceptibles et méritent d’être réglés ? Bien des besoins restent à satisfaire en France même ; pourquoi ne pas se servir d’abord soi-même ?

Une aubaine pour Macron

Pour le président Macron, pour qui l’éducation est un véritable challenge pour le compte de son mandat, tout porte à croire, qu’une telle initiative n’est pas forcément vaine. Il en a fait un de ses chevaux de bataille lors de sa campagne électorale. Repenser le système scolaire et éducatif en France, est pour le président français, une priorité. Alors on peut bien croire, que son abnégation en faveur de l’éducation, il pourrait la transporter à l’échelle internationale, et le « Fonds pour l’Education ne peut attendre » serait une occasion à saisir.

En janvier dernier, Rihanna s’était déjà rendue au Malawi pour le compte de l’association Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), dont elle est ambassadrice. Elle y a rencontré des éducateurs et enseignants, des officiels et les élèves, pour sensibiliser et apporter des solutions aux problèmes que pose l’éducation dans ce pays. La barbadienne, sollicite désormais ses fans et les citoyens du monde à soutenir la campagne de reconstitution des ressources du GPE, qui s’efforcera de lever 3,1 milliards de dollars auprès de bailleurs à travers le monde. Ces fonds permettront au GPE de fournir une éducation de qualité à plus de 870 millions d’enfants dans 89 pays entre 2018 et 2020.

En attendant, le rendez-vous à l’Elysée est très attendu. Notons au passage, qu’à part la star de la pop, le président Macron recevra également le chanteur Bono, leader du groupe irlandais U2 à la tête de l’ONG One, à l’Elysée ce lundi 24 juillet à 17h. Une semaine classée « People » pour le président français.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook