LA FORTUNE DES MILLIARDAIRES AFRICAINS EN BAISSE

Le magazine américain Forbes a rendu publique, depuis le 9 janvier, le classement des personnes les plus fortunées d’Afrique.
Selon son dernier classement, le nombre de milliardaires a baissé en Afrique. Allant de vingt-trois (23) en 2018, ils ne sont plus que vingt (20) en 2019, en raison de la chute des cours boursiers et de l’affaiblissement des monnaies africaines.
Depuis huit ans, cette liste est dominée par le géant du ciment nigérian Aliko Dangote, dont la fortune atteint 10,3 milliards de dollars. Sa fortune a cependant reculé de 2 milliards de dollars en un an, en raison de la chute d’environ 20 % du prix des actions de Dangote Cement.
La deuxième place revient désormais au Nigérian Mike Adenuga avec 9,2 milliards de dollars, patron dans les télécommunications, le pétrole et l’immobilier. Il a détrôné Nicky Oppenheimer, le diamantifère sud-africain, qui voit sa fortune chutée à 7,3 milliards de dollars.
L’Égyptien Nassef Sawiris et le magnat sud-africain du luxe Johann Rupert dont les fortunes se chiffrent respectivement à 6,3 milliards de dollars et 5,3 milliards de dollars complètent le Top 5 Africain.
Issad Rebrab (Cevital) conserve sa sixième place, avec une fortune en légère baisse, à 3,7 milliards de dollars en 2019 contre 4 milliards de dollars en 2018.
Le classement Forbes des milliardaires africains ne compte toujours que deux femmes, l’Angolaise Isabel dos Santos en 8eme position et la Nigériane Folorunsho Alakija en 15eme position.
Quatre hommes d’affaires sont sortis du classement cette année notamment les sud-africains, Stephen Saad d’Aspen Pharmacare, Desmond Sacco, d’Assore Group et Christoffel Wiese.

 
Marie Yvonne Akre

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook