• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Deux morts en deux mois au lycée technologique d’Alembert

Deux morts en deux mois au lycée technologique d’Alembert

Un établissement sous le choc. En quelques semaines, le lycée technologique d’Alembert, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a perdu deux de ses élèves. D’abord Kewi, ce jeune de 15 ans poignardé à mort le 4 octobre aux Lilas. Puis Djadje, 19 ans, qui a succombé ce week-end à ses blessures, après avoir reçu un coup de couteau mortel dans la nuit du 17 au 18 novembre à Saint-Ouen.

« Deux morts en deux mois, que fait l’Etat ? ». Une centaine de parents et d’enseignants se sont rassemblés mercredi soir devant le lycée pour exprimer leur mécontentement et leur désolation face à cette tragédie. « Ces deux morts ne sont que les versants les plus dramatiques de la violence quotidienne que subissent nos élèves », a dit un représentant des personnels, sur le parvis du lycée professionnel.

Les deux meurtres n’ont à ce stade « aucun lien », selon une source proche de l’enquête. Mais ils ont fortement ému parents et enseignants. D’autant plus que depuis la rentrée, au moins 20 élèves ont subi des agressions physiques, séquestrations, intimidations armées, selon les élèves.

Ces violences ont eu lieu à l’extérieur de l’établissement, « mais elles infusent dans le lycée, les élèves les ressentent », explique à l’AFP un enseignant. 
Les personnels mobilisés ont exercé leur droit de retrait lundi et mardi. Ils réclament des moyens pour assurer la sécurité et l’éducation des élèves.

Parmi leurs demandes : deux postes de surveillant et un CPE supplémentaire, le classement du lycée en zone d’éducation prioritaire, comme le collège attenant, ou la rénovation des locaux. 

Sarah Kossonou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video