• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • [SOCIÉTÉ] COMBIEN DE NOIRS DANS L’ÉQUIPE DE BLANC ?

[SOCIÉTÉ] COMBIEN DE NOIRS DANS L’ÉQUIPE DE BLANC ?

COMBIEN DE NOIRS DANS L’ÉQUIPE DE BLANC ?

Impossible de le nier l’équipe de France a blanchi, elle a perdu de sa couleur (rires) et les partisans de «La France Forte » et autres fanatiques de la race aryenne doivent être plutôt satisfaits.
Souvenez-vous des déclarations (démenties puis finalement avouées) du sélectionneur de l’équipe de France Laurent Blanc sur le fait qu’il y ait trop de noirs dans cette équipe. La volonté de Blanc étant de « blanchir » son groupe de joueurs ainsi que les centres de formation en se cachant derrière le prétexte de vouloir un jeu à l’espagnol donc plus technique et moins physique, ou encore d’avoir des jeunes joueurs binationaux susceptibles de choisir de jouer pour une autre nation que la France.

Les Debuchy, Cabaye ou Giroud ont remplacé les Viera, Thuram ou Henry parce qu’ils sont bons, oui mais aussi certainement parce qu’ils sont blancs. On compte aujourd’hui 7 noirs sur les 23 joueurs sélectionnés pour l’Euro 2012 qui commence Vendredi 8 Juin.
Au vu des photos d’avant match de la période 2000 à 2010 l’équipe de France avait de la couleur, mais depuis l’arrivée de Laurent Blanc à la tête de la sélection française la donne a bien changé. Après l’affaire du bus de Knysna (la mutinerie lors de la coupe du monde en Afrique du Sud) on pouvait constater la manière dont la société française avec l’appui des médias s’en était prise à nos frères (Abidal, Evra, et Anelka). Au mois d’août, le besoin de « karchériser » l’équipe de France était connu de tous mais il ne fallait surtout pas le dire, en effet l’hypocrisie est l’une des caractéristiques principale de la société gauloise.

Blanc a réussi son pari

Beaucoup de bruit mais rien à l’arrivée. Malgré des propos discriminatoires, les grands noms du football français (Zidane, Dugarry, Deschamps – tous pâles de peau comme par hasard) sont montés au créneau pour sauver le « soldat Blanc » qui n’a finalement pas quitté son poste alors qu’il aurait dû le faire, compte tenu de la gravité de ses propos dans le pretendu pays des droits de l’homme « ajouter ici toutes les couleurs sauf noir », mais qui nous prouve sa négrophobie chaque jour que Dieu fait et cela depuis 5 siècles. Mediapart le site qui a révélé les propos polémiques du sélectionneur « digne des pires présupposés racialistes » lors du débat sur un « stéréotype » de joueurs physiques plutôt que techniques qui constituerait le football français. « Et qu’est-ce qu’il y a comme grands, costauds, puissants? Des Blacks. C’est comme ça. C’est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formations et les écoles de football, il y en a beaucoup, » fait valoir Laurent Blanc. Et d’ajouter: « Les Espagnols, ils disent ‘Nous, on n’a pas de problème. Des blacks, on n’en a pas' »(Oui c’est ça Laurent, tu diras ça aux Pelé, Okocha, Ronaldinho, Robinho et compagnie hein). Le 28 avril 2011 Mediapart assure posséder les preuves de ce qu’il avance et 2 jours plus tard Blanc finira par confesser ses idées noires (lol) et s’excuser.

Les chiffres

Néanmoins la volonté de blanchir l’équipe était bien flagrante et le constat aujourd’hui l’est tout autant. On comptait 8 noirs sur 23 en 2000 soit 40,90% de l’équipe, 9/23 en 2002, 12/23 en 2004, 15 en 2006 et 2008 soit 70,83% (notre plus beau score lol), 14 en 2010 et puis seulement 7 sur 23 en 2012 soit 30,43% de l’équipe (on est en voie de disparition déh!).

Cette énième démarche discriminatoire et racialiste devrait faire réfléchir les jeunes joueurs afro-descendants de nationalité française sur les couleurs et valeurs qu’ils souhaitent défendre. Des joueurs comme Didier Drogba ou encore Samuel Eto’o démontrent qu’il est possible d’être un grand joueur en jouant pour son pays d’origine.

[ad#ad-adsente-texte-1]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook