AFRIQUE DU SUD: MTHETHWA VEUT RENOMMER SON PAYS

Le ministre des Arts et de la Culture, Nathi Mthethwa, a promis de faire pression sur l’ANC pour ouvrir une discussion sur la recherche d’un nom approprié pour l’Afrique du Sud.

Mthethwa, qui est également membre de l’ANC NEC, a répondu aux appels lancés par un résident de Molweni pour débattre de la question du nom du pays lors de la conférence de politique nationale du parti à la fin du mois.

Mthethwa a déclaré aux partisans du parti lors d’un forum de cadres dimanche dernier que l’Afrique du Sud n’était pas le nom du pays, mais simplement « une description géographique de l’endroit où nous sommes ».

Bhekisisa Khanyeza a déclaré qu’il était inacceptable pour un pays libéré de continuer avec un nom colonial.

Mthethwa, dont le département ministériel est chargé de nommer les lieux publics, a déclaré que l’ANC n’avait jamais donné le temps de réfléchir sur le nom du pays.

« Pour dire la vérité, le pays n’a pas de nom. », a t-il dit.

Mthethwa a déclaré que bien que le gouvernement ait fait des progrès pour changer les noms coloniaux de certaines localités, il y avait plus à faire. Il a appelé les Sud-Africains à aider à identifier les noms inappropriés, tels que Durban et Empangeni.

« Benjamin D’Urban a désigné notre pays, eThekwini, puis lui a fait porter son nom, Durban », at-il dit.

Il a dit qu’il avait également recommandé un changement de nom pour Empangeni car « il n’y a pas un tel nom en langue zoulou ».

« La zone s’appelait Embangweni Wombuso wakwa Mthethwa (luttant contre la dépendance des clans de Mthethwa) », a-t-il déclaré.

Il a également déclaré que le nom du village uMthwalume dans la côte sud était mal écrit car il était censé être uMthwalumi.

Le porte-parole de l’ANC, Zizi Kodwa, a déclaré que la question du nom du pays serait discutée lors de sa présentation devant l’ANC.

Il avait souligné que l’ANC n’avait pris aucune position à ce sujet.

Le président de la Convention des peuples africains, Themba Godi, a déclaré que l’Afrique du Sud aurait dû suivre les exemples de la Namibie et du Zimbabwe, qui ont changé leurs noms coloniaux après l’indépendance.

« Le problème autour du nom du pays n’est pas du tout une boutade, et nous savons qu’à partir de la fin des années 60, le nom Azania a été utilisé par Azapo et PAC. L’APC soutient le nom Azania « , a-t-il précisé.

L’historien, le professeur Jabulani Maphalala, affirme que les citoyens du pays devraient avoir la chance de proposer leur nom préféré pour le pays.

Le porte-parole de l’EFF, Mbuyiseni Ndlonzi, a quant à lui dit que son parti ne soutenait pas le nom actuel du pays, mais a ajouté qu’il s’agirait d’un exercice futile de renommer un pays qui ne vous appartenait pas.

David Grootboom, ministre délégué des arts et de la culture de DA, a déclaré que son parti ne pouvait pas commenter la question parce qu’il n’avait pas été discuté en interne.

Negronews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video