• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] QUI EST THOKOZILE MASIPA, LA JUGE QUI OFFICIE AU PROCÈS D’OSCAR PISTORIUS ?

[ACTUALITÉ] QUI EST THOKOZILE MASIPA, LA JUGE QUI OFFICIE AU PROCÈS D’OSCAR PISTORIUS ?

Thokozile Masipa est la deuxième femme noire d’Afrique du Sud a avoir été juge. Thokozile Masipa est la deuxième femme noire d’Afrique du Sud a avoir été juge.

Thokozile Masipa a jugé vendredi Oscar Pistorius coupable d’homicide involontaire. Depuis près d’un an et demi, elle a tout vu, tout entendu concernant cette sordide affaire. A 66 ans, cette ancienne journaliste réputée courageuse, empathique et intelligente doit affronter de nombreuses critiques.

Outre l’athlète lui-même ou son avocat Barry Roux, ténor du barreau sud-africain surnommé « le bouledogue », le procès Pistorius a été l’occasion de découvrir une autre personnalité: la juge Thokozile Masipa. C’est sur cette femme de 66 ans que se seront portés les regards, jeudi et vendredi, pendant la lecture du verdict.

« Accusé levez-vous », a déclaré Thokozile Masipa vendredi, avant de signifier à Oscar Pistorius « la décision unanime de la cour »: « Il est reconnu coupable d’homicide involontaire ».

Depuis près d’un an et demi, la juge réputée courageuse et empathique s’est montrée discrète. C’est elle qui a empêché la diffusion des clichés sanglants de l’autopsie à la télévision. Elle encore qui, sourcilleuse, rappela à l’ordre le procureur qui s’était adressé par mégarde à elle d’un « Madam » au lieu de « My Lady », la formule de politesse consacrée dans le prétoire sud-africain.

« C’est une femme très intelligente, et elle se concentre sur les faits. Et vous pouvez être assuré qu’à chaque fois qu’elle pose une question sur un point, elle ne laisse rien au hasard », expliquait l’avocat Kabelo Seabi quelques jours avant le verdict.

Du township au prétoire

Thokozile Masipa est née dans le township de Soweto, rappelle Le Monde. Elle a réussi à rentrer à l’université grâce à l’argent épargné en accumulant des petits boulots. Journaliste dans le quotidien antiapartheid The World, elle devient ensuite responsable d’un supplément féminin du Post qu’elle dirige, tout en retournant sur les bancs de l’école pour étudier le droit.

A 43 ans, elle devient ainsi la deuxième femme noire juge d’Afrique du Sud. Une juge sans concession qui condamne en 2013 un cambrioleur violeur récidiviste à 252 ans de prison.

Les critiques ont commencé à apparaître jeudi quand Thokozile Masipa a exclu la culpabilité d’Oscar Pistorius pour meurtre, lui préférant l’homicide involontaire. Promesse de l’Afrique du Sud post-apartheid, cette femme noire issue des quartiers pauvres devant décider du sort d’un riche athlète blanc a prononcé un verdict qui déçoit certains de ses concitoyens. Ceux-ci estiment que Pistorius a bénéficié d’indulgence en raison de la couleur de sa peau.

D’autres, au contraire, avaient pourtant voulu voir dans le choix de cette juge un effet d’affichage des autorités, soucieuses de promouvoir l’image d’une Afrique du Sud réconciliée. Un mirage qui est encore loin d’être la réalité.

Écrit par Karine Lambin avec Sandra Gandoin

Source :

http://www.bfmtv.com/actualite/la-juge-du-proces-pistorius-un-symbole-en-afrique-du-sud-833776.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook