[ACTUALITÉ] LES OUTRE-MER HOSTILES AU FRONT NATIONAL

 

Lors des élections régionales 2015, le Front National a essuyé un échec cuisant dans les territoires et départements d’outre-mer.

Ainsi donc ce parti n’a récolté que 2,39% des suffrages à la Réunion et 1,40% en Guadeloupe, n’étant représenté par aucun candidat en Guyane et Martinique.

Pour rappel, le 6 décembre 1987, une foule de manifestants anti-FN avait interdit l’atterrissage de l’avion de Jean-Marie Lepen, alors qu’il se rendait à la Martinique.

Dix ans plus tard, soit le 26 décembre 1997, devant se rendre en vacances à Porto-Rico, Jean-Marie faisait escale à la Martinique toujours déterminée à ne pas le recevoir. Il fut alors accueilli par des militants indépendantistes et antiracistes. Ceux-ci forcèrent le barrage de police pour accéder au carré VIP où était réfugié Lepen père. Des coups et insultes s’ensuivirent (vidéo ci-dessous).

 

 

Quant à sa fille Marine, elle fut huée dès son arrivée à la Réunion, en 2012. Des manifestants l’accueillirent à l’aéroport avec des banderoles hostiles, une Marseillaise en créole et des musiques traditionnelles réunionnaises. Danyel Waro, célèbre chanteur de maloya, le chant des esclaves qui fut interdit jusqu’en 1981, avait ainsi joué du kayamb, un instrument traditionnel local pendant plus d’une heure.

En juin 2015, Marine Lepen devait se rendre aux Antilles pour finalement se désister sous la mobilisation du peuple hostile à sa venue.

Le message des ultramarins à l’encontre du FN est clair : « Nou Palé Zot Bokay Nou ! »

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook