• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] EXHIBIT B : LA JUSTICE REFUSE D’ANNULER L’EXPOSITION

[ACTUALITÉ] EXHIBIT B : LA JUSTICE REFUSE D’ANNULER L’EXPOSITION

Des associations avaient saisi la justice pour tenter de faire annuler « Exhibit B », une exposition anticoloniale jugée raciste. Le tribunal de Paris les a déboutées mardi, estimant que l’exposition ne portait pas atteinte à la dignité humaine.

Ils étaient des centaines de militants antiracistes à réclamer l’annulation du spectacle « Exhibit B » auprès de la justice. En vain. Le tribunal administratif de Paris a estimé, mardi 9 décembre, que l’exposition anticoloniale du Sud-Africain Brett Bailey « ne portait pas atteinte à la dignité de la personne humaine ». La justice déboute ainsi les collectifs (le Centre Dumas-Pouchkine des diasporas et cultures africaines, l’Alliance noire citoyenne et l’association L’Amozaïk, notamment) qui demandaient la suspension de l’installation artistique.

Le juge du référé-liberté a souligné que la mise en scène de Brett Bailey s’inscrivait certes, « au plan formel, dans une certaine continuité » avec les ‘zoos humains’ présentés à la fin du XIXe siècle et au tout début du XXe siècle mais que son message était sans ambiguïté. « [Il] dénonce […] l’asservissement des populations noires lors de la période coloniale ainsi que des traitements contraires au principe de respect de la dignité humaine ou aux droits de l’Homme dans le monde contemporain. »

Le tribunal insiste également sur la liberté d’expression et la liberté de création, une « condition de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés ». Pour sa part, l’avocat de la ville de Paris Me Régis Froger, avait soutenu qu’aucune « chosification » n’était mise en œuvre dans le spectacle. « On ne peut pas réserver la dénonciation des souffrances à ceux qui en ont fait l’objet. Ils n’en ont pas le monopole », avait-il ajouté.

« Exhibit B », performance artistique dénonçant l’époque colonialiste à travers douze « tableaux vivants », évoque les « zoos humains » tels qu’ils existaient à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. L’exposition est actuellement présentée au théâtre Centquatre, dans le XIXe arrondissement de Paris, jusqu’à la fin de la semaine. L’exposition avait déjà suscité des manifestations la semaine dernière devant le théâtre Gérard Philipe, à Saint-Denis, à l’appel notamment de la Brigade anti-négrophobie.

Source : http://www.france24.com/fr/20141210-exhibit-b-justice-refuse-annuler-exposition-antiraciste-brett-bailey-culture-france/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook