• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] ÉTATS-UNIS : ÉTAT D’URGENCE À BALTIMORE APRÈS DES ÉMEUTES

[ACTUALITÉ] ÉTATS-UNIS : ÉTAT D’URGENCE À BALTIMORE APRÈS DES ÉMEUTES

Etat d’urgence, violences dans les rues, déploiement massif de militaires, écoles fermées. La situation a tourné au chaos dans la nuit de lundi à ce mardi à Baltimore (Maryland, Est des Etats-Unis), après des émeutes liées à la mort d’un jeune Noir, Freddie Gray, qui ont fait 15 blessés parmi les policiers.

Freddie Gray est décédé le 19 avril des suites d’une fracture des vertèbres cervicales. Ce décès est le dernier d’une série de bavures policières qui ont ravivé les tensions entre la communauté noire et les forces de l’ordre.

Les violences de lundi ont éclaté juste après les funérailles du jeune homme de 25 ans, mort une semaine après son interpellation musclée par la police, dont les pratiques sont régulièrement dénoncées, y compris par la maire. Depuis l’annonce de la mort de Freddie Gray, des manifestations ont lieu quotidiennement à Baltimore. Celle organisée dans la nuit de samedi à dimanche avait déjà dégénéré en violences.

Les violences de lundi soir contrastaient avec le calme et la dignité de la cérémonie en hommage à Freddie Gray. 3 000 personnes (famille, amis et anonymes, tous Noirs) avaient rendu dans le calme, dans l’église baptiste New Shiloh, un hommage mêlé de prières et de militantisme au jeune homme, qui reposait dans un cercueil blanc ouvert et entouré de gerbes de fleurs blanches.

VIDEO. Baltimore : funérailles de Freddie Gray, mort après son arrestation

Un calme précaire. Le calme revient très progressivement à Baltimore ce mardi matin (heure française) à Baltimore. «La grande majorité de la ville est en train de se calmer lentement mais sûrement, à part quelques incendies de voitures et des feux de rue», a déclaré le chef de la police de Baltimore, Anthony Batts, lors d’une conférence de presse peu avant minuit (6 heures en France).

Un lourd bilan matériel et humain. Incendies de véhicules et de bâtiments, supermarchés pillés, dégradations : le bilan matériel des émeutes est important. Les violences, circonscrites dans un quartier du nord-ouest de la ville, ont fait 15 blessés parmi les policiers, dont 6 ont été touchés plus grièvement, a précisé Anthony Batts, patron de la police de Baltimore. «Ils vont tous se remettre, mais ils ont été gravement blessés par les projectiles», a-t-il dit. Plusieurs journalistes ont aussi été attaqués et se sont fait voler du matériel. 27 personnes ont été arrêtées, mais la police a promis d’étudier les vidéos des caméras de sécurité pour mettre la main sur les auteurs des violences.

VIDEO. Violentes émeutes à Baltimore

La garde nationale en renfort. Le Maryland a mobilisé plusieurs milliers de policiers et de soldats de la garde nationale (des réservistes militaires) pour rétablir l’ordre à Baltimore. Le gouverneur de l’Etat, Larry Hogan, a indiqué que 500 policiers avaient eu ordre de se déployer dans la ville portuaire. Il a demandé que 5 000 policiers supplémentaires soient mis à sa disposition par la région. De plus, la garde nationale (qui dispose de 5 000 soldats) va se déployer massivement pour aider la police locale.

Ecoles fermées. Les écoles de la ville seront fermées ce mardi. Cette décision est à double tranchant car elle pourrait mettre dehors de nombreux jeunes prêts à affronter les forces de l’ordre. Les violences de lundi ont d’ailleurs éclaté après la fin des cours des lycées. Mais, selon la police, un «partenariat» entre gangs locaux pourrait aussi en être la cause.

Couvre feu à 22 heures. Baltimore sera placée sous couvre feu à partir de ce mardi 22 heures locales (4 heures mercredi en France). «Trop de gens ont passé des générations à bâtir cette ville pour qu’on la laisse détruire par des voyous», a déclaré la maire, Stephanie Rawlings-Blake, qui a décidé de l’instauration du couvre feu.

Etat d’urgence. Le gouverneur de l’Etat, Larry Hogan, a décidé de déclarer l’Etat d’urgence dans le Maryland. Cette mesure lui permet de faire légalement appel à la garde nationale. «Les pillages et les actes de violence ne seront pas tolérés. En réponse (aux émeutes) j’ai mis la garde nationale en alerte afin qu’elle puisse se déployer rapidement si besoin», a-t-il d’ailleurs déclaré.

VIDEO. Baltimore sous couvre-feu après de violentes émeutes

Source : http://www.leparisien.fr/…/videos-etats-unis-etat-d-urgence…

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video