• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • [SOCIÉTÉ] L’AFRIQUE NOIRE FACE À UNE NOUVELLE COLONISATION ARABO-BERBÈRE SOUS COUVERT D’ISLAM ?

[SOCIÉTÉ] L’AFRIQUE NOIRE FACE À UNE NOUVELLE COLONISATION ARABO-BERBÈRE SOUS COUVERT D’ISLAM ?

L’Afrique est-elle un continent voué à vivre sous domination étrangère ? Tout porte à le croire car comme toujours les mêmes causes produisent les mêmes effets et certains Africains semblent n’avoir rien retenu de l’histoire, une histoire qui se répète encore et encore.

Ah l’histoire ? Parlons-en ! Pas plus tard qu’il y a 5 ans, un « nain » de l’hexagone, un certain président venait nous rappeler que « l’Afrique n’est pas entrée dans l’histoire », indignations et protestations euphoriques – émotionnelles s’en sont suivies…et – et – et s’il avait raison ?

Quand des peuples, des pays n’écrivent pas leur histoire faut – il s’étonner que d’autres le fassent à leur place ?
En tout cas lorsque ce « nain » parlait de l’Afrique, il faisait certainement allusion à l’Afrique noire qui vit de domination à domination, de colonisation à colonisation.

Jadis colonisée par l’occident (France et Royaume uni notamment) aujourd’hui elle doit faire face à un nouvel impérialisme Arabo-berbère.

Si la colonisation occidentale avait pour motif officiel de vouloir « civiliser » les peuples africains, la colonisation Arabo-berbère elle prétend vouloir « islamiser » ces mêmes. Drôle de ressemblance sur la forme !

Dans le fond les procédés sont aussi identiques, l’occident s’appuyait sur une élite corrompue ou acquise à leur cause et prête à collaborer pour s’emparer du pouvoir, les nouveaux colonisateurs eux s’appuient sur des relais tropicaux endoctrinés à la sauce islamiste.

Aucune colonisation ne peut réussir sans une assimilation culturelle, les occidentaux en avaient usé et les nouveaux colonisateurs aussi s’appuient sur leurs relais tropicaux pour s’assurer une expansion culturelle. Ainsi il n’est plus rare d’entendre certaines associations sénégalaises – maliennes – guinéennes… plaider pour une reconnaissance de l’arabe en tant que langue officielle ou pour sa vulgarisation (Sic).
Faut être africain pour le faire non ? Par contre on ne les entend jamais plaider pour une plus grande valorisation – prise en compte des langues africaines.

Hier c’était l’Égypte – la Libye – la Mauritanie … qui devenaient de fait des nouveaux territoires conquis, aujourd’hui le Mali – le Niger – le Soudan (Darfour – Sud Soudan) – la Somalie sont au mieux en ligne de mire au pire entrain d’être grignotés.

Demain à qui le tour ?

Quoi que l’on dise chaque fois que les frontières de l’Afrique noire se réduisent celles de la ligue Arabe augmentent, il en est ainsi depuis le 7ème siècle, l’Afrique noire étant considérée comme le maillon faible et ce depuis que certains ont été chassés de toute la péninsule ibérique par la reine Espagnole.

En attendant, l’Afrique noire reste plongée dans un long sommeil, elle dort encore pendant que le Qatar ce minuscule État continue de financer les séparatistes du nord Mali, elle roupille encore lorsque l’Arabie Saoudite finance activement Boko Haram & co chargés du lavage culturel, elle ronfle encore quand l’épuration ethnique continue en Libye – Mauritanie – Soudan.

Elle se réveillera peut-être le jour où nous serons repoussés jusqu’au delà du fleuve Congo ! Euh encore faudrait-il que nos amis les « niaks » acceptent de nous accueillir !

Source: Diarra Mame via Seneweb

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Commentaires

  1. youssouf dit :

    Tout a fait d’accord avec cette article. Même si je suis un black muslim ces dernières années j’ai observé ce phénomène. A nous de ne pas nous faire avoir et de prendre garde a cette volonté de vouloir nous « arabiser » de ces hypocrites qui nous disent qu’on est soi-disant frères et derrière te traite de « kahlouch »; nous considères comme des êtres inférieurs et n’hésites pas à nous mettre en esclavage encore aujourd’hui dans les pays du Golfe. En tant que musulman noir je prône la séparation avec les musulmans arabes. Créons nos propres institutions, nos propres universités d’enseignement islamique pour éviter que des africains allant apprendre l’islam dans les pays arabes ne reviennent aliénés et servant de cheval de Troie pour ce projet impérialiste.Que Dieu nous permettent de réaliser ces objectifs Amîn.

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video