ABEDI PELÉ, ROI DU FOOTBALL AFRICAIN

  • Par NegroNews
  • 3 Mois
  • SPORT

Abedi Ayew dit Abedi Pelé, a fait les beaux jours du football africain et international. Né le 5 novembre 1964 dans un petit village appelé Oko près de Domé au Ghana, il fut l’un des meilleurs joueurs africains au début des années 1990.
Issu d’un milieu très modeste, il travaille parallèlement à ses études, pour aider sa famille. il pratique le football comme d’autres jeunes de son âge, il intègre l’école de son quartier puis évolue dans les sections jeunes des Great Falcons.

Plus tard, il poursuit son cursus scolaire tout en continuant le football sur Tamale la capitale de la région du nord du Ghana avant de disputer son premier match chez les seniors Real Tamale United.

Un brillant parcours

Abedi Pelé est remarqué par la sélection nationale ghanéenne qui n’hésite pas à l’appeler dans son groupe pour disputer la coupe d’Afrique des nations 1982 que le Ghana remporte avec faste.
Il décide alors de quitter le pays pour rejoindre le club émirati d’Al Avn Club puis rejoint l’Europe et le FCZunich en Suisse pour un court séjour avant de revenir au Ghana.
Cependant, il fait un détour au Bénin par l’AS Dragons FC de l’Ouémé avant de retrouver son club de départ le Real Tamale United pour une saison.
En 1986, il retente sa chance en Europe en France avec les Chamois niortais.
Puis, il passe par le FC Mulhouse et Lille OSC mais c’est son passage à l’Olympique de Marseille (OM) qui est le plus réussi, car il remporte la coupe des champions qui l’opposait à l’AC Milan le 26 mai 1993. C’est à la 44e minute de jeu lors d’un corner d’Abedi donné a Basile Boli que le tour est joué. Il devient donc incontournable.

Un beau palmarès

Son talent est reconnu par tous. De 1990 à 1993, les titres pleuvent, Abedi Pelé remporte durant trois années consécutive le titre de ballon d’or africain en 1991, 1992 et 1993 et trois fois le championnat de France les mêmes années.
En sélection, il fait partie de l’équipe qui termine finaliste de la CAN 1992. Mais suspendu, il ne disputa pas la finale contre la Côte d’Ivoire sélection avec laquelle il est capitaine entre 1992 et 1998, et où il bat les records de sélections et de buts inscrits. En revanche, il n’aura eu jamais la possibilité de disputer au cours de sa carrière la coupe du monde. Cependant, il peut toujours compter sur la dextérité de sa progéniture les attaquants du Ghana André et Jordan Ayew qui suivent avec brio ses traces.

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook