• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • ALPHA CONDÉ ET SON PROJET D’ÉLECTRIFIER ENCORE PLUS LA GUINÉE

ALPHA CONDÉ ET SON PROJET D’ÉLECTRIFIER ENCORE PLUS LA GUINÉE

Le président guinéen Alpha Condé a annoncé, ce jeudi 20 décembre, que « d’ici cinq ans, la Guinée sera le pays le plus électrifié de toute l’Afrique » dans un discours prononcé au stade El Saifoulaye Diallo de Labé dans le cadre du lancement des travaux de bitumage de la voirie urbaine.

En visite à Labé, ville située dans le centre de la Guinée, pour procéder au lancement des travaux de bitumage de la voirie urbaine, Alpha Condé a profité pour présenter comme « une certitude » la possibilité de faire de son pays, la première référence en matière d’électrification. Un projet pour le moins ambitieux quand on sait les grandes difficultés liées à l’électricité auxquelles ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest est confronté depuis son accession à l’indépendance en 1958.

Dans un message où il a tenu à rendre hommage à la population de Labé et aux sages du Foutah qui « a été toujours une terre d’accueil » et demeure « une région très religieuse », le chef d’État guinéen n’a pas manqué de rappeler à son auditoire les nombreux « défis à relever », notamment « la lutte contre le terrorisme » et « contre le changement climatique ». « Je suis venu pour travailler pour les hommes (…), a-t-il ajouté. Le train de la Guinée a démarré. Il n’est du pouvoir de personne de l’arrêter. Ceux qui ne longeront pas, resteront sur le quai ».

Quant au maire de la ville hôte, Mamadou Aliou LALY Diallo, il s’est aussi félicité de cette initiative du gouvernement qui vise à désenclaver certaines parties du pays, dont Labé fait partie. Il a aussi rappelé au président de la République que si sa commune bénéficie de 15 kilomètres de bitume, beaucoup d’autres infrastructures administratives sont aujourd’hui dans un état de délabrement poussé.

Le président-directeur général (PDG) de l’entreprise adjutatrice de ce projet de bitumage de la voirie urbaine, Kerfala Camara KPC, a pour sa part, assuré que les travaux se feront dans les normes et que la durée de leur exécution qui est de 20 mois sera respectée.

Malgré ces nombreuses ressources naturelles, la Guinée est confrontée à des problèmes d’électricité et d’accès à l’eau potable. Cette situation affecte les conditions de vie des Guinéens et freine le développement économique du pays. Les délestages redevenus récurrents en décembre 2017 avaient fait multiplier les manifestations de colère et de protestation à Conakry.

Stéphane Baï

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook