• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • USA: IL DEMANDE UN CAFÉ GRATUIT EN RÉPARATION APRÈS LE BAD BUZZ DE STARBUCKS

USA: IL DEMANDE UN CAFÉ GRATUIT EN RÉPARATION APRÈS LE BAD BUZZ DE STARBUCKS

Un comédien noir a décidé de surfer sur le buzz de l’arrestation virale de Starbucks en demandant à une employée blanche dans un Starbucks de prendre un café gratuit, dans un motif de «réparations».

Bryan Sharpe, un comédien et auteur notamment connu comme  » Hotep Jesus  » sur les réseaux sociaux, a posté la vidéo de lui allant dans un Starbucks demander une boisson gratuite.

«J’ai entendu dire que vous étiez raciste, alors je suis venu chercher mon café gratuit», dit Sharpe après avoir salué l’employée, nommée Amanda.

«J’ai vu ça», répond-elle .

Elle ajoute: « J’ai vu ça sur mon fil Twitter la nuit dernière et je me suis dit » What the F ** k?  »

En attendant son café, Sharpe félicite Amanda d’être prête à aider, affirmant que «c’est la justice, c’est ce dont je parle» et «un excellent service à la clientèle».

Les deux continuent de parler de l’incident à Philadelphie alors qu’un autre employé les engage.

Le comédien lui annonce donc la raison de sa venue à savoir :

Réparations pour les incidents que causent le fait d’être noir en Amérique.», affirme Sharp.

«Les vies noires ont de l’importance», répond rapidement Amanda au comédien.

Comme l’échange se poursuit, Sharpe se fait un devoir d’obtenir le nom de la femme, ajoutant qu’il apprécie son service.

«Le privilège des Noirs me permet d’obtenir du café gratuitement», dit plus tard Sharpe sur Facebook, en continuant la farce. J’aime le racisme. Seulement en Amérique.

Starbucks Corp a annoncé mardi qu’il fermerait 8 000 cafés américains appartenant à l’entreprise pour l’après-midi du 29 mai pour former près de 175 000 employés sur la façon de prévenir la discrimination raciale dans ses cafés.

L’annonce de la plus grande compagnie de café du monde vient après qu’elle essaie de calmer les tensions après l’arrestation de deux hommes noirs dans un de ses cafés de Philadelphie la semaine dernière. Cela avait suscité des accusations de profilage racial à l’enseigne.

Les manifestants ont appelé au boycott de l’entreprise.

« Bien que cela ne se limite pas à Starbucks, nous nous sommes engagés à faire partie de la solution », a déclaré Johnson,PDG de la marque qui s’est excusé pour les arrestations « répréhensibles » des deux hommes et a pris la responsabilité de l’incident. La paire a ensuite été libérée sans inculpation.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook