• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • [SPORT] MICHAEL JORDAN ÉVOQUE LE RACISME SUBI DANS SON ENFANCE

[SPORT] MICHAEL JORDAN ÉVOQUE LE RACISME SUBI DANS SON ENFANCE

 

Alors que le climat est encore très tendu en NBA suite aux propos de Donald Sterling, la nouvelle biographie de Michael Jordan (écrite par Roland Lazenby) tombe à pic. Dans cette compilation d’interviews, intitulé Michael Jordan : The Life, un chapitre est consacré à sa jeunesse et le racisme qu’il a subi de plein fouet en Caroline du Nord, pendant son enfance. Michael Jordan confirme avoir été influencé par cet environnement difficile.

Le New York Post publie d’ailleurs un extrait dans lequel « His Airness » raconte avoir été la victime de propos racistes dès son enfance. Ce moment clé de sa jeunesse remonte à 1977 (il avait alors 14 ans) lorsqu’une camarade de classe l’a traité de sale « nègre », et il s’agit d’une reprise d’une interview parue dans Playboy en 1992.

« Je lui ai jeté mon soda à la figure » raconte Michael Jordan. « Je voulais vraiment me rebeller. Je me considérais comme un raciste moi-même à l’époque. J’étais opposé à tous les blancs, c’est aussi simple que ça. »
Mis à pied par son école suite à cette affaire, Michael Jordan a été remis sur le droit chemin par sa mère qui lui a demandé de ne pas laisser le racisme et la haine guider sa vie. Elle a ainsi joué un grand rôle à ce niveau, lors de l’adolescence de Jordan. Selon Jerry Krause, le General Manager des Chicago Bulls pendant les années 1990, toutes les mauvaises expériences vécues par Michael Jordan dans son enfance ont contribué à faire de « His Airness » ce qu’il est aujourd’hui.

« Il se souvient de toutes les insultes et de toutes les critiques dont il a été victime dans sa jeunesse. Encore aujourd’hui, il ne les a pas oubliées. Il ne serait sans doute pas devenu le joueur qu’il a été s’il n’avait pas vécu toutes ses épreuves », assure Jerry Krause.
La sortie de ce livre intervient une semaine après « l’Affaire Sterling » et les commentaires racistes du patron des Clippers, contre lesquels il avait été un des premiers propriétaires à s’indigner.

« En tant que propriétaire d’une franchise NBA, je suis dégoûté par les commentaires d’un collègue proppriétaire. En tant qu’ancien joueur, je suis absolument furieux. Il n’y a pas de place en NBA, ou ailleurs, pour toute forme de racisme et pour les propos de Donald Sterling. Je suis effondré de voir qu’une telle ignorance subsiste encore de nos jours, qui plus est dans le sport de haut niveau. Dans une ligue où une majorité de joueurs sont afro-américains, de tels propos discriminatoires ne peuvent être tolérés », avait alors déclaré Michael Jordan dans un communiqué.

Source : http://www.basketusa.com/news/221439/michael-jordan-evoque-le-racisme-subi-dans-son-enfance/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook