• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • [PEOPLE] DJIBRIL CISSÉ ÉVOQUE SA CONVERSION AU CHRISTIANISME

[PEOPLE] DJIBRIL CISSÉ ÉVOQUE SA CONVERSION AU CHRISTIANISME

  • Par NegroNews
  • 2 Années
  • PEOPLE

À l’occasion de la promotion de son livre autobiographique « Un lion ne meurt jamais », Djibril Cissé était sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » ce samedi 28 novembre 2015.

Dans son livre, Djibril Cissé revient sur les différentes périodes de sa vie,  sa carrière de footballeur, notamment l’épisode de la grève des Bleus dans la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Il rend également un bel hommage  à sa mère qui s’est beaucoup sacrifiée pour que lui et ses frères aient une vie meilleure.

Afficher l'image d'origine

« Ma mère, elle nous a élevés toute seule. On était sept enfants…toute seule ! », s’est émerveillé l’ex-footballeur, dont le père est parti quand il n’avait que 2 ans. « Moi, quand j’ai mon petit de sept mois, déjà au bout d’une heure, je n’en peux plus… Alors imaginez ma mère avec sept […] garçons très très turbulents ! ». Je ne pourrai jamais la remercier assez de tous les sacrifices qu’elle a pu faire » explique-t-il.

Djibril Cissé est également revenu sur sa conversion à l’âge de 15 ans au christianisme. Ayant grandi dans une famille musulmane et a un frère imam en Belgique, il explique que cette conversion a été très mal vue en Côte d’Ivoire, son pays d’origine.

« J’étais pas obligé, parce qu’on ne peut pas dire obligé, j’étais curieux. Parce qu’on ne m’avait pas appris. Mon père était parti donc je n’avais pas de modèle religieux donc j’ai dit ’pourquoi pas’ (…) J’ai vraiment accroché. A 15 ans, je l’ai dit à ma mère, j’ai dit ’Je pense que j’ai trouvé ma religion, ce n’est pas l’islam’ et ma mère a compris », raconte-t-il.

« Ce n’est pas très bien vu (…) J’ai expliqué aux gens qui méritaient l’explication, ils ont compris (…) ils ont accepté. Après, ce que pensent les gens… Ma religion, ça me regarde, je ne fais de mal à personne. Quand je vais en Côte d’Ivoire, je respecte, je me couvre, je couvre mes tatouages et ça se passe très bien », ajoute-t-il.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook