• Accueil
  • >
  • ÉVÈNEMENT
  • >
  • [ÉVÉNEMENT] 27 AVRIL 2013 : CONFÉRENCE MARRONNE AUTOUR DES RÉPARATIONS LIÉES À L’ESCLAVAGE COLONIAL

[ÉVÉNEMENT] 27 AVRIL 2013 : CONFÉRENCE MARRONNE AUTOUR DES RÉPARATIONS LIÉES À L’ESCLAVAGE COLONIAL

Il s’agit « d’héritages ». Il ne s’agit pas du prix du sang. Il ne s’agit pas du prix de la douleur. Il ne s’agit pas du prix du crime.

ESCLAVAGE : Faut-il réparer ?
avec Rosa-Amelia Plumelle URIBE
1ère vice-présidente du M.I.R

LE CHLORDÉCONE : UN PERMIS D’EMPOISONNER
Jean-Jacob BICEP, Député européen EELV

27 avril 1848 : ENTRE RUPTURE ET CONTINUITÉ
Rosita DESTIVAL, 2ème vice présidente du M.I.R

LES GRANDES FIGURES DES LUTTES POUR LES RÉPARATIONS
Louis-Georges TIN, Président du CRAN

DE L’ESCLAVAGE A LA COLONISATION ET APRÈS ?
Patrick FARBIAZ, Attaché parlementaire de Noël
Mamère & fondateur de la Semaine anticolonial

Visite du Mémorial de Nantes avec les invités à 11h00
mack.mudji@gmail.com

PARTICIPANTS AUX TABLES RONDES
Rosa-Amelia Plumelle-Uribe / Jean-Jacob Bicep /Rosita Destival / Louis Georges Tin/ Patrick Farbiaz

Modérateur :
le journaliste Adrien Poussou, Directeur de Afrique Nouvelle
Direct en visioconférence
Louis sala-Molins à partir de Toulouse/Dowoti Désir à partir de New-York

Avec les questions des COLLECTIFS MARRONS récoltées par André RICHOL de DOM HEBDO

Le Député européen EELV Jean-Jacob Bicep interpellera la population nantaise sur le désastre environnemental
du Chlordécone dans les caraïbes.

PROJECTIONS
Court extrait du film « Un soleil sʼen va » suivi de lʼintervention du réalisateur EKomy Ndong (Movaizhaleine)

Bande annonce de la SEMAINE EUROPEENNE DU 13 au 17 mai 2013 à Bruxelles
Semaine dédiée à lʼesclavage colonial et à la colonisation européenne. Réal vidéo : Peter Lema

ANIMATIONS
Intermèdes en introduction et entre les interventions‒ Lectures / musique / Slam et poésie musicale
Le 08 janvier 2013 et avec le soutien de plusieurs associations, Rosita Destival (descendante de déportés africains réduits en esclavage), a décidé de porter une action en justice devant
le Tribunal contre l’Etat français pour obtenir réparation du préjudice causé par l’asservissement d’un aïeul. Une première, destinée à faire pression sur l’Etat français pour qu’il constate
les conséquences de la traite transatlantique et s’engage clairement à réparer.
En 2001, la France reconnaît la traite et lʼesclavage transatlantique comme Crime contre lʼhumanité. Avant même lʼadoption de la Loi Taubira, lʼarticle 5 parlant des réparations fut éjecté par la commission des lois qui en préparait le texte définitif :
Ni Dominique Strauss-Khan (à lʼépoque Ministre des finances), ni Elisabeth Guigou (à lʼépoque Garde des sceaux) nʼy étaient favorables.
En 2011, lors des 10 ans de la Loi Taubira, année marquant aussi les 7èmes Journées des mémoires de la traite négrière, de lʼesclavage et de leurs abolitions, plusieurs organisations de la
société civile faisaient à nouveau état de ce sujet. Le 29 Mai 2012 et le 8 octobre 2012, une délégation dʼassociations sera reçue à Matignon pour poser ce problème aux collaborateurs de
Jean-Marc Ayrault (Premier Ministre français et ancien Maire de Nantes).

ESCLAVAGE :
FAUT-IL OU NE FAUT-IL PAS RÉPARER ?
LABEL MAWON

CONFÉRENCE DEBAT
dans le principal port négrier de France
SAMEDI 27 AVRIL 2013 à NANTES – de 15h à 19h
Gare de l’Etat-Salle F étage 3/ 27 bd Prairie au Duc – 44200 Nantes-Quartier République

Tout est indiqué ici https://www.facebook.com/events/131429273716694/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video