ILS CRÉENT UNE APPLICATION POUR LES ENFANTS EN DÉTRESSE

Souffrir d’une maladie mentale peut devenir extrêmement insurmontable, et même laisser les victimes se sentir seules. Grâce à l’application de santé mentale «notOK» créée par Hannah et Charlie Lucas, un soutien immédiat sera apporté à ceux qui demandent de l’aide en cas crise.

Hannah et Charlie Lucas sont frères et soeurs, ils ont lancé l’application le 31 janvier 2018, au Canada et aux États-Unis, en l’honneur de #LetsTalkDay, une journée de sensibilisation sur la santé mentale. L’application « notOK App ™ qui coûte 2,99 $ par mois, permet aux utilisateurs d’appuyer sur un bouton qui envoie un message à un maximum de cinq contacts présélectionnés. Le texte est accompagné d’un lien vers la position GPS actuelle de l’utilisateur, apparaît sur les téléphones des contacts avec le message suivant : « Hé, je ne suis pas bien. Appelez-moi, envoyez-moi un SMS, ou venez me trouver. « 

Hannah and Charlie Lucas

L’idée est née lorsque Hannah, âgée de 15 ans, a reçu un diagnostic de syndrome de tachycardie orthostatique posturale, Elle s’est évanouie près de 200 fois en première année d’école secondaire. « Nous ne savions pas ce qui se passait », a déclaré Robin Lucas, la mère des deux adolescents a déclaré à Forsyth County News.

La jeune fille a commencé à développer de l’anxiété et est tombée dans une profonde dépression, ce qui a conduit à l’automutilation. Pourtant, Hannah a trouvé un moyen de transformer ses moments les plus sombres en lumière.

« Ma mère était ma force à travers tout. Elle me prenait dans ses bras la nuit après une dure journée; nous pleurions tous les deux. Dans ma panique , j’ai crié : «J’aimerais qu’il y ait une application qui puisse avertir les gens quand je vais m’évanouir.»

« L’idée est restée dans ma tête et l’application notOk est née « , a-t-elle expliqué au journal local.

notOk App

Son frère Charlie, âgé de 13 ans, qui a reçu le surnom de famille «Tech Support», a créé un prototype pour notOK App ™ en encadrant la structure de base de l’application. « Un matin, elle m’a parlé de son idée pour une application et je me suis dit que c’était peut-être une façon de l’aider. »

« Au début, c’était pour aider ma sœur, mais maintenant, je me rends compte qu’elle n’est pas la seule personne à traverser des combats difficiles. Je veux non seulement aider les gens qui luttent, mais je veux aussi montrer aux autres enfants qu’ils peuvent démarrer une entreprise s’ils ont une idée », a déclaré Lucas à l’agence de presse.

Quant à Hannah, elle a acquis une nouvelle perspective sur la vie. « Je peux dire à 100% que je vais grandir pour aider les gens. Je veux dire, si je suis assisse ici en attendant que quelqu’un d’autre le fasse, ça ne se fera peut-être jamais … Je rêve qu’un jour ça ne soit pas seulement une application, mais un mouvement » dit-elle.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook