NOTRE AFRIQUE: LA NOTION D’IMMIGRANT

Alors qu’il était un sans-papiers, Mamoudou Gassama avait fait preuve de courage en montant à mains nues plusieurs étages pour sauver un français de quatre ans suspendu en l’air au cinquième étage d’un bâtiment à Paris.
Il était devenu le chouchou de la France et la vidéo de son action a eu des millions de vues sur le net. Tout le monde voulait avoir une photo avec Gassama. Même le premier des français n’avait pas raté l’occasion de faire son buzz à travers le buzz de Gassama. La France pour le remercier a entre autres régularisé sa situation et Gassama a signé un contrat de 10 mois avec la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

C’est ainsi que Gassama a quitté son statut d’immigrant clandestin pour devenir français adoré de la cinquième république. Mais certains africains n’ont pas eu cette chance de quitter le statut d’immigrant clandestin car ils n’ont pas eu l’occasion de prouver leur amour pour la France contrairement à Gassama et à tous ces joueurs d’origine africaine qui font rayonner les couleurs de la France. Pourtant quand les africains pour la France face à l’Allemagne nazie, ils n’étaient pas indésirables. On les forçait même à aller en France.

Mais les africains n’ont pas été les premiers immigrants clandestins de l’histoire. Car si l’on considère que lorsqu’on vient sur un territoire sans avoir au préalable l’autorisation de ceux qui s’y trouvent, l’on devient un immigrant clandestin, les français ont été depuis très longtemps des immigrants clandestins en Afrique et cela date par d’hier. Car à aucun moment, ni la France ni les autres pays européens n’ont reçu l’invitation des royaumes et empires africains avant de débarquer sur ce continent.

Comme ces migrants qui quittent l’Afrique pour se rendre en Europe par voie maritime et sont considérés comme des intrus, les français en plus d’être arrivés en Afrique comme intrus, ce qui fait d’eux des immigrants clandestins, ils ont été des immigrants clandestins racistes, jaloux et méchants.

Ils ont été immigrants clandestins racistes, car pour eux, les propriétaires de la terre d’Afrique en raison de leur couleur de peau ne peuvent pas être considérés comme des êtres humains. Plusieurs citations françaises ont même fait l’éloge de la supériorité de l’homme blanc sur l’homme noir. Nous n’allons pas citer ces auteurs pour leur offrir de la publicité gratuite.

Ils ont été des immigrants clandestins jaloux des civilisations africaines qui n’avaient rien à envier à leurs civilisations. Ils ont été jaloux de la culture, de la spiritualité africaine et de la richesse de cette terre où les hommes sont aussi robustes que le baobab.

Ils ont été des immigrants clandestins méchants, car ils ont brisé la colonne vertébrale de l’Afrique. Avec des armes à la main, ils ont obligé nos ancêtres à renoncer à leurs divinités contre de la photocopie. Ces immigrants clandestins ont réduit nos parents en esclaves et continuent de piller nos richesses.

Nous devons chaque fois méditer sur cette phrase de Jomo Kenyatta: “Lorsque les Blancs sont venus en Afrique, nous avions les terres et ils avaient la Bible. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés : lorsque nous les avons ouverts, les Blancs avaient la terre et nous la Bible.”

Ils ont été immigrés clandestins, mais qu’est ce qui prouve qu’ils ne le sont toujours pas?

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook