• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] UN AUTOBUS MADE IN HAITI – COUTARD MOTOR UNE PREUVE DE PLUS QUE HAITI PEUT FAIRE DES MERVEILLES

[ACTUALITÉ] UN AUTOBUS MADE IN HAITI – COUTARD MOTOR UNE PREUVE DE PLUS QUE HAITI PEUT FAIRE DES MERVEILLES

Les contemporains des frères Wright qui ont fait voler un engin, plus tard appelé avion, ont vu en ses visionnaires des fous à lier. Cependant, ils étaient les précurseurs de ce qui sera l’une des plus grandes inventions dans l’histoire de l’humanité.

En Haiti, Le jeune Coutard qui a passé 7 ans de sa vie et a dépensé la rondelette somme de $167,000 pour réaliser cet Auto Bus de grande capacité est malgré lui un héros national. Son nom est déjà inscrit dans les livres de l’histoire au même titre que ses contemporains Newton Saint Juste et André Michel évidemment pour des raisons différentes. Mais, ces jeunes hommes ont un point en commun, ils représentent l’avenir du Pays.

En tout état de cause, si le pays était dirigé par des dirigeants sérieux, l’Etat Haïtien aurait dû passer une commande d’au moins 10 auto bus pour permettre à cette industrie de se développer et permettre à Coutard Motor de diminuer les coûts de production et à long terme l’état pourrait faire des commandes d’une centaine d’autobus pour promouvoir le développement de cette nouvelle industrie.

Tout Haiti vous invite à lire cet article du Nouvelliste …

Autobus/Haïti/Présentation

Le gouvernement monte à bord de l’autobus de Coutard Motor

Après cinq ans de réflexion et près de deux ans de travail, Jean-Paul Coutard a présenté, aujourd’hui au grand public, le fruit de ses efforts. Des efforts que le gouvernement souhaite encourager et accompagner. Le ministre des Finances le dit…

Des mouvements de va-et-vient dans les locaux du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), des gestes d’admiration et d’éblouissement à la vue de l’autobus, des clichés par ci, par là – chacun veut se faire photographier auprès de l’autobus – à partir de cellulaire et d’appareils professionnels, des regards radieux cherchant partout le constructeur, des journalistes, visiblement surpris, sont impatients au début de la cérémonie de présentation du premier autocar fabriqué en Haïti par Jean-Paul Coutard. Après plus d’une heure d’attente, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, est annoncé, accompagné de deux autres ministres, des directeurs généraux et du chef de cabinet.

Cependant, tout le focus est porté, dans la salle de conférence du MCI, sur Jean-Paul Coutard, un inconnu pour la presse, un génie pour l’assistance. Il va faire face pour la première fois aux micros des médias, nombreux à couvrir l’événement. Accompagné de sa jeune femme, Sagine Lubin, et de son père, Lionel Coutard, à la table de conférence, le constructeur fait une longue historicité de l’autocar, avant de faire une description de son oeuvre. « Carrosserie métallique, vitres laminées, quatre sorties de secours, sanitaires, 57 sièges inclinables disposant chacun de sa propre lumière et de son propre air conditionné, appareils électroniques modernes, téléviseurs pour les passagers, caméras de recul, système de contrôle de pression des pneus, moteurs à 10 vitesses, châssis s’accommodant des routes pétrées », a indiqué Jean-Paul Coutard devant les nombreux travailleurs de la presse. Pour lui, sa plus grande innovation est le fait qu’il place le moteur à l’arrière du chauffeur, sous les sièges des deux premiers passagers. « Les moteurs se placent d’habitude soit devant le chauffeur, soit complètement à l’arrière du véhicule », a-t-il précisé.

Jean Paul Courtad PDG de Coutard Motor

Jean Paul Courtad PDG de Coutard Motor

Un prototype au coût élevé

Les prototypes coûtent généralement chers. Celui de l’autobus de Coutard motors coûte la somme de 160 000 dollars américains. N’ayant pas obtenu de crédit bancaire, le jeune de 30 ans a dû épuiser ses économies et celles de sa famille pour concrétiser son rêve d’enfant. « Le coût est aussi élevé parce qu’il s’agit d’un prototype, a témoigné le fabricant. Les pièces, qu’on a commandées sur mesure, ont été achetées par unité. » Il a fait savoir que lorsqu’il aurait à produire un nombre plus élevé de véhicules, le coût serait totalement révisé à la baisse et le temps imparti pour la fabrication d’un autobus serait d’un mois.

Monts et merveilles promis à Coutard Motors

Le gouvernement semble prendre très au sérieux le travail du jeune entrepreneur. Evoqué lors du dernier conseil des ministres, le projet de Jean-Paul Coutard sera soutenu fermement par les autorités. « La confection de cet autobus fait notre fierté. Nous sommes prêts à te donner, mon cher Coutard,toute l’assistance et tout l’encadrement dont tu auras besoin », a indiqué le ministre du Commerce et de l’Industrie, Wilson Laleau, accompagné de la ministre de la Santé publique, Dr Florence Duperval Guillaume, et de la ministre à la Condition féminine, Marie Yanick Mezile.

Le ministère du Commerce a déjà fait le premier pas, selon Laleau. « Nous l’aidons à incorporer la marque Coutard au ministère, nous travaillons avec lui pour l’enregistrement de la société, « Coutard Motors », a fait savoir le ministre, ajoutant que le gouvernement allait accompagner Jean-Paul Coutard pour que ses produits puissent subir un contrôle de qualité des instances internationales. Laleau a affirmé également que le gouvernement allait permettre à Jean-Paul Coutard et à son équipe de suivre d’autres formations en vue de consolider leur champ de compétence.

Le ministre du Commerce affirme que le gouvernement veut créer un partenariat avec la compagnie Coutard Motors pour développer le secteur de l’automobile dans le pays. « Nous allons mettre à sa disposition un microparc industriel pour développer ce secteur », a déclaré Wilson Laleau, soulignant que le terrain pour la construction de ce microparc est déjà disponible.

Le gouvernement va en plus permettre au jeune Coutard de visiter des pays comme Cuba et Venezuela qui développent ce secteur chez eux. « D’ailleurs, ce que je vois là est de loin supérieur à ce qui se fait à Cuba et au Venezuela », a reconnu Wilson Laleau, soulignant qu’il n’y a pas de fatalité haïtienne. « On va s’arranger à ce que le véhicule fasse des tournées dans le pays pour susciter les jeunes à aller jusqu’au bout de leur rêve », dit le ministre, indiquant que les héros sont ceux qui ont toujours un rêve et qui se battent pour sa réalisation.

Carlin Michel michelcarlin@yahoo.fr
Source Le Nouvelliste

SOURCE : http://www.touthaiti.com/economie/2573-un-autobus-made-in-haiti-coutard-mortor-une-preuve-de-plus-que-haiti-peut-faire-des-merveilles

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video