• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] L’INFO SUR LA MORT DU CHEF DE BOKO HARAM DÉMENTIE PAR L’ARMÉE CAMEROUNAISE

[ACTUALITÉ] L’INFO SUR LA MORT DU CHEF DE BOKO HARAM DÉMENTIE PAR L’ARMÉE CAMEROUNAISE

L‘info sur la mort du chef de Boko haram Abubakar Shekau a été démentie par le porte parole de l’armée camerounaise, qui a déclaré « l’armée camerounaise n’a pas de page Facebook ».

En effet, la folle rumeur a démarré avec des photos d’un homme ressemblant fortement au chef de Boko haram, tué lors de violents combats entre l’armée camerounaise et Boko haram dans la région frontalière de Tourou. Ces photos ont été postées par une page Facebook qui se décrit comme étant la page officielle de l’armée camerounaise.

La rumeur a toute suite fait le tour des réseaux sociaux et des médias africains, et elle est arrivée jusqu’aux oreilles du département américain, qui a réagi en appelant à plus de prudence dans les déclarations de la part de l’armée camerounaise et a demandé que cette dernière  fournisse des preuves, en l’occurrence des tests ADN.

Les combats de samedi dernier à la frontière ont fait plus de 50 morts côté Boko haram.

D’autres sources attestent que la photo faisant l’objet de spéculations aurait été prise non pas à Tourou, mais à konduga où la veille l’armée nigériane annonçait avoir tué plus de 200 membres de la secte islamique, et capturé l’un de leurs leaders sans toute fois préciser son nom.

Elle a cependant reconnu avoir perdu le contrôle du village frontalier de Achigachia où elle disposait d’une base qui est désormais entre les mains de Boko Haram.

Par ailleurs, le journal du Sahel, très actif dans la région, annonçait l’existence d’un camp d’entraînement et de recrutement de nouveaux membres de la secte islamique et s’interroge sur l’inaction du gouvernement nigérian face à cette bombe à retardement.

Plus 2500 nouvelles recrues s’entraînent chaque jour dans ce camp d’entraînement situé dans le village nigérian de Woulgo.

Par ailleurs, le journal du Sahel annoncait aussi ce lundi que dix églises auraient été brûlées lors d’une attaque des membres Boko haram dans le village de Ldma non loin de Tourou dans le Mayo-Tsanaga, et un bilan provisoire de 19 personnes tuées dont un gendarme.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook