LA ZAMBIE LANCE UN MANDAT D’ARRÊT CONTRE KOFFI OLOMIDÉ

Koffi Olomide fait objet de poursuites judiciaires. Un mandat d’arrêt a été lancé contre l’artiste en Zambie pour agression d’un photographe à Lusaka en 2012. Mais le chanteur congolais a brillé par son absence. Une situation qui a énervé la justice zambienne.

Appelé à comparaître en justice vendredi, Koffi Olomide ne s’y est pas rendu, alors qu’il était convoqué en Zambie dans le cadre d’un procès pour agression. Koffi Olomidé n’est, semble-t-il, pas prêt de retourner en Zambie. En effet, le chanteur congolais, véritable crooner en son pays, est visé par un mandat d’arrêt émis par la justice zambienne pour des faits remontant à 2012. À l’époque, le chanteur était en soirée dans un hôtel de Lusaka et aurait agressé un photographe d’origine rwandaise, le frappant au visage avant de lui casser le majeur de la main droite ainsi que l’objectif de son appareil.

Se rendant responsable de la situation, l’agent du musicien en Zambie, Mark Mumbalama, a demandé à la justice d’accorder à son client davantage de temps en raison des difficultés qu’il aurait rencontrées, selon lui, à transmettre sa convocation au chanteur.

Quant à l’avocat plaignant, Gilbert Phiri, il n’a pas eu autre choix que de demander un mandat d’arrêt contre le musicien soutenant que l’artiste avait déjà brillé par son absence aux précédentes convocations devant la justice, notamment en juillet avant une tournée en Zambie.

Koffi, en plus d’être également poursuivi par un mandat d’arrêt international, est dans le viseur de la justice française pour l’agression sexuelle présumée de quatre de ses danseuses. Un lourd passif qui a probablement fait pencher la balance puisque la juge Mwandy Sakala a donné raison à M. Phiri.

Il revient alors que l’artiste encourt une peine de prison ou une amende.

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook