• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • ZABBAAN HOLDING : LA MARQUE AFRO QUI SÉDUIT LE MARCHÉ OCCIDENTAL !

ZABBAAN HOLDING : LA MARQUE AFRO QUI SÉDUIT LE MARCHÉ OCCIDENTAL !

Aïssata Diakité, est l’exemple même de cette jeune diaspora dont on ne parle pas, mais qui se battent pour apporter leur contribution au développement du continent. Elle n’appartient à aucun parti politique et ne fait pas de politique, mais plus qu’un de ces noms d’hommes politiques africains, elle valorise son pays, génère de l’emploi pour ses compatriotes et nourrit des projets pour l’Afrique et sa diaspora occidentale.

À 27 ans, Aissata Diakité a créé Zabbaan Holding, sa marque de jus de fruits. Née d’un père vétérinaire et d’une mère productrice de lait, Aissata a toujours nourri une véritable passion pour l’industrie agro-alimentaire. Si bien qu’à a fin du lycée, la jeune fille de l’époque quitte le Mali, pour poursuivre ses études à Amiens où elle entame des études en agro-alimentaire, enchaînant des stages, grâce à une formation en alternance, jusqu’à ce qu’elle obtienne son master. Très vite, elle veut développer ses compétences et c’est chez Afnor, entreprise française de certification, qu’elle va commencer, jusqu’à ce qu’elle s’ennuie et rompt un contrat neuf mois plus tard.

En 2015, au forum Young Innovators, organisé à Rome par la Commission alimentaire mondiale, Aïssata constate que les entrepreneurs du monde anglophone sont beaucoup mieux organisés que les autres. De là, l’idée du forum Jeunes et sécurité alimentaire qu’elle met sur pied un an plus tard. Un fonds d’investissement anglophone va alors faire confiance à la jeune femme, puis un fonds de garantie du secteur privé au Mali. Très vite, un an plus tard en 2016, Aissata démarre son activité, avec un investissement de 200 000€. Pas facile, mais la jeune femme dynamique et pleine d’énergie n’abandonne pas sa passion.

Aïssata Diakité emploie son temps libre d’étudiante à faire des tests de jus de fruits, chez elle, avec son « petit laboratoire » équipé de mixers et de balances. Au-delà du bissap et du gingembre, on ne trouve pas grand-chose dans la catégorie des boissons fraîches au Mali. Mangue-baobab, mangue-hibiscus-baobab, goyave-mangue-baobab, plus de dix produits sont passés par le laboratoire d’Aissata. Des produits auxquels Aïssata s’est amusée à donner des noms aristocratiques pour attiser la curiosité de ses clients : « Le secret du Prince », « Le secret du Duc », « Le secret de la Reine ».

Voilà maintenant un an que Zabbaan holding fait le bonheur de nombreuses familles au Mali. « Je crée de la valeur ajoutée et de l’emploi mais, à part ça, je suis complètement enclavée au Mali. ». Si cela fait déjà le bonheur de la jeune femme de vivre de sa passion, très bientôt cette passion pourra la rémunérer. « Si tout va très bien, d’ici à douze mois, Zabbaan pourra me payer mon salaire », a-t-elle conclu avec énergie.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook