• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • « YES, LA MEUF EST DEAD » : LE TRASH-TALKING DE SIBETH NDIAYE?

« YES, LA MEUF EST DEAD » : LE TRASH-TALKING DE SIBETH NDIAYE?

Cherche-t-on à nuire à Sibeth Ndiaye ? Ce SMS, est-ce vraiment le sien ? Qu’est-ce qui expliquerait ce portrait sombre de Sibeth taillé par Le Canard enchaîné ? Voici les différentes questions que l’on pourrait se poser en réaction à l’affaire « Yes, la meuf est dead ».

La conseillère en communication du président français, Sibeth Ndiaye, a été prise pour cible par le tristement célèbre journal satirique Le Canard enchaîné, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette publication du journal français fera énormément couler d’encre et de salive. « Yes, la meuf est dead ! », le fameux SMS « envoyé » par Sibeth Ndiaye, qui a soulevé la polémique sur les réseaux sociaux.

En effet, le Canard enchaîné révèle que la conseillère en communication d’Emmanuel Macron aurait envoyé ce message à un journaliste au sujet du décès, le 30 juin dernier, de Simone Veil. Le journaliste aurait demandé confirmation à la conseillère et cette dernière lui aurait envoyé ce message quelque peu déplacé, surtout pour parler de la mort d’une personne, qui plus est, celle d’une icône française.
Interrogée à ce sujet sur LCI, la conseillère a démenti les informations parues dans le Canard Enchaîné, qui affirme qu’elle aurait employé ces mots pour confirmer à un journaliste, par texto, le décès de Simone Veil le 30 juin.
« Le SMS est totalement faux », a-t-elle assuré à LCI, regrettant au passage de ne pas avoir été contactée par l’auteure de l’article. « Et ce n’est pas la seule erreur, continue-t-elle. L’orthographe de mon nom de famille n’est même pas la bonne. »

 

Un coup à la Danielle Obono ?

Dans un portrait consacré à la « communicante en chef de l’Élysée », évoquant son « manque d’habileté », le Canard enchaîné raconte que « certains proches du président se sont émus » des sorties « cash » de celle qui a commencé au Parti socialiste: ils « rient sous cape et font circuler l’un de ses SMS, envoyé à un journaliste demandant confirmation du décès de Simone Veil: ‘’Yes, la meuf est dead ‘’», écrit le Canard.

Cette affaire ressemble à des similitudes à l’affaire Danielle Obono, qui avait déjà soulevé la polémique. Littéralement attaquée par les médias (BFMTV entre autres), la députée « black » de la France Insoumise avait essuyé toutes sortes d’injures et commentaires sexistes voire racistes, pour une affaire qui datait de plus d’un an avant son entrée au Palais Bourbon. L’affaire de « Nique la France » avait fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux, et la jeune députée d’origine gabonaise, avait été presque obligée, en plein plateau, de dire « Vive la France ! ».

Aujourd’hui c’est au tour de Sibeth Ndiaye de faire les frais de l’acharnement des médias français. Encore que personne ne sait si cette information est vraie. Qu’à cela ne tienne, cette affaire a déjà été relayée dans les réseaux sociaux dont Twitter en l’occurrence, où certains détracteurs du président français ne se sont pas faits prier pour commenter on sait comment. Parmi ces réactions, celles de Nadine Morano ou Lydia Guirous ont été retenues.

 

 

Une chose est sûre, la conseillère ne semble pas inquiétée par cette affaire, elle qui surtout connue pour son franc-parler et surtout pour gérer avec dextérité la communication du président français. Ce qui lui-même value d’être le chouchou de la communauté black de France, notamment durant la période électorale.
Attendons patiemment le dénouement de cette histoire, qui pourrait être très passionnante.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur, 25ans. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook