• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • WYCLEF JEAN SOLLICITE LE SOUTIEN DE SES FANS EN FAVEUR DES IMMIGRANTS HAÏTIENS

WYCLEF JEAN SOLLICITE LE SOUTIEN DE SES FANS EN FAVEUR DES IMMIGRANTS HAÏTIENS

Vendredi, avant son spectacle au « Little Haiti Cultural Centre » à Miami (Floride), la Star du hip-hop de renommée mondiale, l’haïtien Wyclef Jean a appelé ses très nombreux fans à faire pression sur l’administration Trump, pour permettre à près de 60,000 Haïtiens de continuer à pouvoir, vivre et travailler légalement aux États-Unis comme c’est le cas depuis le séisme de 2010 en Haïti.

Sans « statut de protégé temporaire » leur permettant de vivre et de travailler légalement aux États-Unis, près de 50 000 Haïtiens seront face à la déportation, a signalé Wyclef Jean.

Le musicien, récompensé au « Grammy » a rencontré des journalistes vendredi après-midi, des heures avant de se produire à l’extérieur du Centre culturel de Little Haiti.

Wyclef Jean demande une enquête formelle sur le profilage racial après avoir eu des démêlées avec la police

Le spectacle du soir a été le premier d’une série d’apparitions que Jean avait planifié ce week-end à Miami, où la grande communauté haïtienne-américaine attend avec impatience que l’administration Trump décide de renouveler les avantages d’immigration accordés aux Haïtiens après le tremblement de terre de 2010 qui a frappé leur patrie caribéenne.

Wyclef Jean a exhorté ses fans à faire pression sur les législateurs afin qu’ils soutiennent le renouvellement des avantages des Haïtiens.

James McCament, le directeur par intérim de la citoyenneté américaine et des services d’immigration sous l’administration Trump a déclaré qu’Haïti est suffisamment stable pour que ses citoyens ne soient plus protégés contre la déportation. Selon les courriels obtenus par The Associated Press, les personnes nommées par Trump font valoir que les immigrants haïtiens ont commis des crimes. L’existence ou non des preuves de la commission de ces crimes leur semblait nécessaire avant de se prononcer sur la continuité du statut de protégé temporaire dont bénéficient les Haïtiens.

« Il y a une main-d’œuvre haïtienne dans tous les secteurs d’activité, et je ne pense pas que nous devrions négliger cela », a déclaré wyclef Jean. « Nous venons dans ce pays, nous y travaillons dur et nous ne violons pas la loi » a souligné Jean lors de réunion des Fugees sur le féminisme.

Wyclef Jean a salué le nouveau président haïtien Jovenel Moise – bien qu’il ait fait campagne pour son adversaire – mais il a mis en garde que le gouvernement de Moise n’était pas prêt à faire en sorte que Trump oublie sa promesse de campagne d’être un «champion» pour les Haïtiens.

Rappelons que la communauté haïtiano-américaine attend dans l’angoisse, la décision des responsables de la « U.S. Homeland Security » – le ministère de l’Intérieur aux Etats-Unis – de renouveler ou non le « Temporary Protected Status » (TPS), pour les immigrants haïtiens.
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook