VIOLENCES CONJUGALES : JOURDAN LEWIS, NON COUPABLE !

Le demi de coin de Dallas Cowboys Rookie, Jourdan Lewis, a été poursuivi pour un délit suite à des violences faites sur sa petite amie, Nikole Miller, tard dans la nuit.

L’ex petite amie de 21 ans de Jourdan Lewis, était extrêmement émue au moment de faire son témoignage sur ce que le joueur de football lui avait fait subir. En larmes, Miller a raconté comment Lewis l’avait frappée quand elle l’avait réveillé à 1h du matin pour lui parler de leurs factures.

Dans une salle d’audience de Ann Arbor, Michigan, Nikole Miller a fait des révélations sur sa relation avec le joueur de football américain. Miller a déclaré qu’elle avait eu 3 ans de vie commune avec Lewis. Elle a dit qu’elle se chargeait de régler la majorité des factures avec l’aide de Lewis. Au tribunal, Miller a déclaré que Lewis ne savait pas utiliser l’argent, et cela avait pesé sur leur relation. Selon elle, Lewis «donnait des milliers de dollars» de sa bourse d’études à sa famille. Des allégations rejetées par l’avocat de la défense de Lewis. Le 15 mars à 1h 00 du matin, Miller observa que Lewis allait dormir sans éteindre les lumières. Elle le réveilla pour lui rappeler l’importance d’éteindre les lumières, énervé, Lewis lui aurait donné une gifle. Après s’être servi d’un oreiller avec lequel il la frappa 3 fois, Lewis l’aurait également attrapée par le cou, l’aurait traînée au sol tout en l’insultant. Miller a déclaré que les coups de son compagnon étaient si violents qu’elle avait été propulsée vers le mur. Cependant, lorsque des policiers étaient arrivés au moment des faits, la jeune dame avait refusé les soins médicaux car elle ne présentait ni éraflure ni contusion.

« Je l’aimais tellement, a-t-elle déclaré devant le tribunal mardi. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi il n’arrivait pas simplement à me dire qu’il était désolé. Quand il m’a frappée, il n’était pas désolé non plus. Il m’a dit que j’étais comme toutes les autres qui ne se soucient pas de la carrière des joueurs de football », a t- elle dit. L’avocat de Lewis, John Shea, a fait valoir dans sa déclaration préliminaire en début de procès que son client avait lancé des coussins sur Miller après que cette dernière l’eut tiré brusquement de son sommeil et contrarié sur la dépense de quelques centimes qui auraient servi à payer «les factures d’électricité».
« Lancer des oreillers sur son conjoint ne constitue pas un fait de violence conjugale » fit-il remarquer.

Malgré le témoignage émouvant de Miller, un jury a acquitté Jourdan Lewis des faits de violence conjugale. Les membres du jury ont délibéré pendant un peu plus d’une heure mardi avant de déclarer l’ancienne star du Michigan non coupable. Lewis a dit qu’il était « satisfait » du verdict.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook