• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • USA: S’ACHEMINE T-ON INÉLUCTABLEMENT VERS UN GÉNOCIDE DES NOIRS?

USA: S’ACHEMINE T-ON INÉLUCTABLEMENT VERS UN GÉNOCIDE DES NOIRS?

Si les Nations unies définissent le génocide comme étant des actes ayant été accomplis dans l’intention de détruire partiellement ou totalement une population : le meurtre de membres du groupe ethnique, le transfert d’enfants du groupe vers un autre, l’imposition de mesures destinées à empêcher des naissances au sein du groupe et des conditions de vie destinées à détruire totalement ou partiellement les membres du groupe ethnique concerné. L’actualité redondante sur les meurtres exercés au sein de la communauté afro- américaine laisse croire à un génocide, de même que le ressenti de la communauté désormais fragilisée par une démonstration de haine qui vient parfois du plus haut niveau de l’État.

Il n’est pas indisposé de s’interroger sur ce fait. D’autant plus que de nombreuses études s’y sont déjà intéressées. Une étude du New-York Times a révélé que de millions d’hommes noirs sont absents de la vie civile, et même de la vie de famille. Ils sont soient morts, soient détenus en prison. Cette étude concerne 1,5 millions d’hommes noirs essentiellement. Le même constat été déjà visible en 1965, lorsque le sociologue américain Daniel Moynihan prédisait que l’absence relative de familles nucléaires dans la communauté afro-américaine, ralentirait considérablement l’essor économique de ladite communauté.

Mais on peut légitimement croire au génocide de la population noire et pas seulement aux États – unis, mais également partout dans le monde. C’est vrai ! Quand on y pense, combien d’afro-américains ont été victimes au cours des dix dernières années de bavures policières, combien de détenus noirs ont – été condamnés à la peine de mort puis reconnu innocent des années après leur exécution ? Combien d’entre eux ont été les victimes de témoins oculaires méprisants et racistes ? La même chose se produit en France et partout ailleurs dans la communauté occidentale. Cela s’apparente presqu’à une obsession, au point où l’on entend même des jeunes fantasmer sur le fait de « vouloir se faire un black ». Et les États ne sont pas en reste lorsqu’ils orchestrent des génocides, sous couverts d’aides militaires.

Alors oui ! On peut véritablement parler de génocide de la population noire aux États unis et partout dans le monde. Aux États – unis, en 2010, pour 100 femmes afro-américaines entre 25 et 54 ans liberté dans la société civile, on ne trouve que 83 hommes. Une disparité d’autant plus inquiétante qu’elle n’existe pas pendant l’enfance et qu’elle tranche avec la situation chez les Américains blancs où pour 100 femmes de la même tranche d’âge, on trouve 99 hommes, soit un quasi-rapport d’égalité. Et c’est à Ferguson que cette disparité est la plus marquée. Et symboliquement, elle a été le théâtre de meurtre du jeune Noir Michael Brown par un policier blanc en août 2014.
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video